Programme Gradué Sciences des religions

Visuel PG science des religions

Picto PG sciences des religionsLe programme gradué Sciences des religions propose un cycle complet d’études supérieures et de recherche du master au doctorat autour de l’étude des faits religieux. Adossé principalement au Laboratoire d’études sur les monothéismes et au Groupe Sociétés, Religions, Laïcités de PSL, le programme gradué comprend un master et reçoit aussi des étudiants de six parcours de trois autres masters plaçant l’étudiant au plus près de la recherche. Il offre des enseignements d’ouverture qui renforcent les compétences transdisciplinaires et enrichissent les parcours des étudiants.

RESPONSABLE : Sylvio DE FRANCESCHI (EPHE-PSL) sylvio.defranceschi@ephe.psl.eu

Nouveau cours mis en place par le PG Sciences des religions :
 "Introduction à l'histoire des religions" (du 29 septembre au 2 octobre 2020).
Programme et inscription.

THÉMATIQUES : Ethnologie religieuse ; Histoire de l’art et archéologie ; Histoire religieuse ; Philosophie et philologie ; Sociologie ; Études aréales ; Économie vue sous l’angle du phénomène religieux ; Anthropologie.

Le Programme gradué Sciences des religions est structuré en six axes de recherche qui entendent couvrir l’ensemble du spectre scientifique dévolu aux études en sciences religieuses :

1. Croyances, normes religieuses et éthique

Religions et croyances informent décisivement la morale. Il s’agit ici d’explorer la place du religieux dans les débats contemporains sur la bioéthique, mais aussi dans la genèse et la consolidation des casuistiques morales. Une attention particulière est également accordée à l’impact des croyances religieuses sur les pratiques économiques et financières selon des problématiques très actuelles (études sur la finance islamique) ou plus anciennes (les religions juive et chrétienne face la question de l’usure).

2. Religions, politique et violence

Les religions ont une place essentielle dans la construction des sociétés humaines, notamment en ce qui concerne la structuration du pouvoir politique. Il s’agit ici d’étudier les modes de légitimation du pouvoir politique par l’autorité religieuse ou encore de s’intéresser à la place du religieux dans les processus d’exaspération de la violence sociale ou au contraire de son apaisement par le disciplinement des consciences.

3. Pratiques rituelles et espaces religieux

Cet axe a une double dimension anthropologique et archéologique. Il s’intéresse aux rituels, aux performances religieuses et à leurs contextes sociaux et matériels. Une attention particulière est accordée aux espaces qui accueillent l’exercice de la religion. Les études consacrées à l’histoire de l’architecture religieuse s’inscrivent logiquement dans cet axe.

4. Religion dans la vie quotidienne et savoirs du quotidien

Il s’agit d’étudier l’impact des normes religieuses sur la vie quotidienne dans les sociétés humaines. Toutes sortes d’activités quotidiennes ou d’aspects de la vie quotidienne peuvent être encadrées par le religieux : la nourriture, l’hygiène, la santé, le sport, le jeu, ou encore les pratiques proprement religieuses dans l’espace privé.

5. Croyances, sciences et mondes du savoir

Cet axe entend étudier la constitution des savoirs scientifiques dans leur rapport à la religion, à l’instar de la médecine ou de l’astronomie, l’histoire des savoirs et des techniques qui entendent favoriser les interactions entre mondes visible et invisible, comme les pratiques magiques ou mantiques, ou encore l’histoire des savoirs théologiques institutionnellement structurés.

6. Techniques de persuasion et techniques spirituelles

Il s’agit ici d’étudier le religieux dans ses rapports avec le développement de stratégies et de pratiques d’adhésion et de mobilisation, comme la rhétorique, l’apologétique, la prière, la confession, les discours prophétiques et apocalyptiques. Cet axe de recherches entend également s’intéresser au rôle des techniques dans la construction d’une croyance, que ces techniques soient corporelles ou spirituelles (ainsi des exercices spirituels ou des pratiques extatiques et mystiques), à l’usage de la technologie au service du religieux, ou encore aux médias et aux arts quand ils interagissent avec la religion.

 

MASTERS : Sciences des religions et société ; Philosophie ; Civilisations, culture et société ; Études asiatiques.

ÉCOLE DOCTORALE : ED 472 de l’EPHE

EN SAVOIR PLUS : https://www.psl.eu/programmes-gradues/programme-gradue-sciences-des-religions