Master Etudes Asiatiques

Master Études Asiatiques

Université PSL
Type(s) de formation(s)
  • Formation Initiale
Programme gradué
  • PG Sciences des religions
  • PG Sciences historiques
Niveau de diplôme
Master
Domaine
  • Humanités et sciences sociales
Thématiques
Philologie et sciences des textes Linguistique Religions, croyances et spiritualités Histoire de l'art Anthropologie

Responsable formation

Olivier
VENTURE
Sciences Historiques et Philologiques

Fruit d’une étroite collaboration entre l’École Pratique des Hautes Études - PSL (EPHE - PSL), l’École française d’Extrême-Orient (EFEO) et l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS), cette formation pluridisciplinaire à une recherche en sciences humaines et sociales a pour ambition de former des chercheurs ou des experts capables de développer une réflexion critique sur les sociétés asiatiques abordées dans leurs spécificités et la longue durée. 

Présentation

L’objectif de ce master est de donner aux étudiants les outils nécessaires pour comprendre et étudier le monde asiatique dans sa complexité et dans la longue durée. Il s’agira pour eux d’acquérir des connaissances approfondies concernant des périodes, des régions ou des thématiques particulières, ainsi que des compétences disciplinaires dans des domaines comme l’histoire, la sociologie, l’anthropologie, la géographie, l’économie, mais aussi la paléographie, l’histoire de l’art, l’archéologie ou l’étude des religions. L’équipe pédagogique, qui rassemble près de 120 enseignants-chercheurs travaillant sur l’Asie, développe une formation exigeante en lien avec des unités de recherche de premier plan dans le domaine des sciences humaines et sociales appliquée à l’aire asiatique.

L'étudiant se référera au carnet de recherche du master.

Le Master « Études Asiatiques » comporte deux parcours, l'un « Histoire, philologie et religions » porté par l'EPHE - PSL et l'EFEO, et l'autre « Histoire et sciences sociales : terrains, textes et images » par l'EHESS.
Ce dernier parcours s’adresse aux étudiants désireux de mener à bien des recherches sur l’Asie ancienne à partir d’une compréhension approfondie des sources écrites ou matérielles, et fondées sur des méthodes propres à la philologie, la paléographie ou encore l’archéologie et l’épigraphie. L’accent est notamment mis sur l’analyse des sources de première main généralement rédigées dans différentes langues asiatiques. Une autre spécificité de ce parcours est l’intérêt accordé à l’étude des phénomènes religieux dans la longue durée.

 

Objectifs pédagogiques

L’objectif de ce master est de donner aux étudiants les outils nécessaires pour comprendre et étudier le monde asiatique dans sa complexité et dans la longue durée. Il s’agira pour eux d’acquérir des connaissances approfondies concernant des périodes, des régions ou des thématiques particulières, ainsi que des compétences disciplinaires dans des domaines comme l’histoire, la sociologie, l’anthropologie, la géographie, l’économie, mais aussi la paléographie, l’histoire de l’art, l’archéologie ou l’étude des religions. L’équipe pédagogique, qui rassemble près de 120 enseignants-chercheurs travaillant sur l’Asie, développe une formation exigeante en lien avec des unités de recherche de premier plan dans le domaine des sciences humaines et sociales appliquée à l’aire asiatique.

 

Parcours proposés

La formation s’articule autour de deux parcours, reflétant des différences de traditions savantes dans l’approche des sociétés asiatiques. Si la discipline historique constitue le dénominateur commun de ces deux parcours de formation, ceux-ci sont pourtant bien distincts mais complémentaires. Ils se distinguent notamment selon les types d’approches disciplinaires, les périodes de référence, les outils méthodologiques d’analyse mais aussi et surtout par les thématiques couvertes. Pour les deux parcours, les projets de mobilité (stages, césure, terrain) vers l’Asie sont fortement encouragés. Ces séjours de formation et de recherche s’appuient sur les centres de l’EFEO et les UMIFRE, ainsi que leurs établissements partenaires.

  • Parcours : « Histoire, philologie et religions » (EPHE - PSL et EFEO)

Ce parcours élaboré par l’EPHE - PSL en collaboration avec l’EFEO s’adresse aux étudiants désireux de mener à bien des recherches sur l’Asie ancienne à partir d’une compréhension approfondie des sources écrites ou matérielles, et fondées sur des méthodes propres à la philologie, la paléographie ou encore l’archéologie et l’épigraphie. L’accent est notamment mis sur l’analyse des sources de première main généralement rédigées dans différentes langues asiatiques. Une autre spécificité de ce parcours est l’intérêt accordé à l’étude des phénomènes religieux dans la longue durée.

  • Parcours  : « Histoire et sciences sociales : terrains, textes et images » (EHESS et EFEO)

Ce parcours proposé par l’EHESS en collaboration avec l’EFEO s’adresse aux étudiants souhaitant développer leurs recherches en lien avec l’Asie moderne et contemporaine. Dans une rencontre croisée des disciplines fondamentales et des aires culturelles, où celles-ci s’abordent par le biais d’une méthode propre, ce parcours met l’accent sur de multiples enjeux de société à partir d’approches globales et résolument comparatives, qui mettent en avant les circulations et les transferts, ainsi que le dialogue et l’interdisciplinarité des sciences sociales.

Admissions

Mentions de licences conseillées pour intégrer le M1

 

  • Licence en Humanités, Histoire, Sciences de l’homme, anthropologie, ethnologie, Histoire de l'art et archéologie, LLCER.
  • Les diplômes de premier cycle sanctionnant l’acquisition de compétences comparables à celles des diplômés des formations mentionnées ci-dessus seront également considérés avec attention (exemple : diplôme de 1er cycle de l’École du Louvre).

 

Procédure de recrutement

Sur dossier.

 

Attendus à l’entrée en M1

 

  • Démontrer l’acquisition de connaissances et compétences universitaires et/ou personnelles sur au moins une région d’Asie.
  • Construire et proposer un projet de recherche cohérent en adéquation avec sa formation et ses compétences.
  • Maîtriser une ou plusieurs langues asiatiques, sauf avis contraire du tuteur considérant que l’étudiant pourra acquérir les compétences linguistiques nécessaires durant ses études de master.
  • Maîtriser l’expression écrite en français. Pour les candidats étrangers, sans attestation de maîtrise de la langue française (niveau B2), un test devrait être passé à la rentrée et l’apprentissage du FLE sera obligatoire en dessous d’un niveau B2.

 

Critères généraux d’examen des candidatures en M1

 

  • Lettre de motivation.
  • Projet de recherche avec accord signé du futur tuteur qui dirigera la recherche et qui doit appartenir à la formation.
  • Curriculum Vitae.
  • Copies des diplômes de l’enseignement supérieur ; traductions en français pour les diplômes étrangers ou à défaut en anglais.
  • Copies des relevés de notes de l’enseignement supérieur (L1, L2, S5 de la L3 obligatoires) ; traductions en français pour les diplômes étrangers ou à défaut en anglais.

 

Composition de la commission de recrutement

11 membres dont 3 directeurs d’études EPHE, 2 maîtres de conférences EPHE, 4 maîtres de conférences EFEO, 1 chargé de recherche CNRS-EHESS, 1 ATER EHESS chargé du tronc commun.

 

Calendriers de recrutement 2022/23

 

  • Session 1 : du 17 janvier au 10 février 2022.
  • Session 2 : du 1er mars au 14 avril 2022.
  • Session 3 : du 20 juin au 4 juillet 2022.

 

Étudiants internationaux extra-communautaires sans diplôme français de Licence

Les étudiants qui résident dans un pays de la procédure « Études en France » et qui souhaitent s'inscrire en master à l'EPHE - PSL doivent déposer une demande d'admission sur la plateforme Études en France.

Ils doivent également effectuer une demande d’admission sur le portail de candidature de l’Université PSL.

Pour plus d'informations consultez la page Étudiants internationaux : venir étudier à l'EPHE -PSL.

 

Pour toutes informations complémentaires

Direction des enseignements et de la vie étudiante

Programme

Chacun des deux parcours de la formation, du M1 vers le M2, est structuré de la même manière, combinant un enseignement de tronc commun, des séminaires de spécialisation et de recherche, ainsi que des cours de langue étrangère. La première année donne lieu à la réalisation d’un mémoire préparatoire alors que la seconde implique la préparation et la soutenance d’un mémoire de recherche plus approfondi. De plus, un stage ou un séjour de terrain est obligatoire en M2.

 

Télécharger le Guide détaillé du Master Études asiatiques

 

Master 1 (60 ECTS)

 

  • Enseignement de tronc commun obligatoire et séances de méthodologie.
  • 6-7  séminaires de spécialisation ou de recherche au choix.
  • 1-2 cours de langue étrangère (ou FLE).
  • 1 mini-mémoire de recherche.

 

Master 2 (60 ECTS)

 

  • Enseignement de tronc commun obligatoire seulement pour les primo-arrivants en M2.
  • 2-4 séminaires de spécialisation ou de recherche au choix.
  • 1 stage.
  • 1 mémoire de recherche.

Débouchés

Le master « Études asiatiques » forme avant tout à la pratique de la recherche, pour les étudiants qui se destinent à poursuivre leurs études en doctorat (enseignement supérieur et recherche), mais aussi pour ceux envisageant des métiers en contact avec le milieu de la recherche (bibliothécaires, journalistes, documentalistes, enseignants du secondaire, conservateurs, ingénieurs d’études ou de recherche, etc.).

Mobilité internationale

À l’École Pratique des Hautes Études – PSL, l’internationalisation des formations se traduit par la possibilité, pour chaque étudiant, d’effectuer une mobilité d’études ou de stage.

La Direction des relations internationales accompagne les étudiants dans la définition et la mise en œuvre de leur projet en identifiant les dispositifs et instruments financiers les plus adéquats.

Détentrice du label « Bienvenue en France » et de la charte Erasmus+ 2021-2027, l’École accueille également, depuis de nombreuses années, un nombre important et croissant d’étudiants internationaux.

 

Partir à l'international

Venir étudier à l'EPHE - PSL

École & International

 

Télécharger : Répertoire des dispositifs et instruments financiers au service des projets internationaux

À qui s'adresser ?  Direction des relations internationales

L’objectif de ce master est de donner aux étudiants les outils nécessaires pour comprendre et étudier le monde asiatique dans sa complexité et dans la longue durée. Il s’agira pour eux d’acquérir des connaissances approfondies concernant des périodes, des régions ou des thématiques particulières, ainsi que des compétences disciplinaires dans des domaines comme l’histoire, la sociologie, l’anthropologie, la géographie, l’économie, mais aussi la paléographie, l’histoire de l’art, l’archéologie ou l’étude des religions. L’équipe pédagogique, qui rassemble près de 120 enseignants-chercheurs travaillant sur l’Asie, développe une formation exigeante en lien avec des unités de recherche de premier plan dans le domaine des sciences humaines et sociales appliquée à l’aire asiatique.

L'étudiant se référera au carnet de recherche du master.

Le Master « Études Asiatiques » comporte deux parcours, l'un « Histoire, philologie et religions » porté par l'EPHE - PSL et l'EFEO, et l'autre « Histoire et sciences sociales : terrains, textes et images » par l'EHESS.
Ce dernier parcours s’adresse aux étudiants désireux de mener à bien des recherches sur l’Asie ancienne à partir d’une compréhension approfondie des sources écrites ou matérielles, et fondées sur des méthodes propres à la philologie, la paléographie ou encore l’archéologie et l’épigraphie. L’accent est notamment mis sur l’analyse des sources de première main généralement rédigées dans différentes langues asiatiques. Une autre spécificité de ce parcours est l’intérêt accordé à l’étude des phénomènes religieux dans la longue durée.

 

Objectifs pédagogiques

L’objectif de ce master est de donner aux étudiants les outils nécessaires pour comprendre et étudier le monde asiatique dans sa complexité et dans la longue durée. Il s’agira pour eux d’acquérir des connaissances approfondies concernant des périodes, des régions ou des thématiques particulières, ainsi que des compétences disciplinaires dans des domaines comme l’histoire, la sociologie, l’anthropologie, la géographie, l’économie, mais aussi la paléographie, l’histoire de l’art, l’archéologie ou l’étude des religions. L’équipe pédagogique, qui rassemble près de 120 enseignants-chercheurs travaillant sur l’Asie, développe une formation exigeante en lien avec des unités de recherche de premier plan dans le domaine des sciences humaines et sociales appliquée à l’aire asiatique.

 

Parcours proposés

La formation s’articule autour de deux parcours, reflétant des différences de traditions savantes dans l’approche des sociétés asiatiques. Si la discipline historique constitue le dénominateur commun de ces deux parcours de formation, ceux-ci sont pourtant bien distincts mais complémentaires. Ils se distinguent notamment selon les types d’approches disciplinaires, les périodes de référence, les outils méthodologiques d’analyse mais aussi et surtout par les thématiques couvertes. Pour les deux parcours, les projets de mobilité (stages, césure, terrain) vers l’Asie sont fortement encouragés. Ces séjours de formation et de recherche s’appuient sur les centres de l’EFEO et les UMIFRE, ainsi que leurs établissements partenaires.

  • Parcours : « Histoire, philologie et religions » (EPHE - PSL et EFEO)

Ce parcours élaboré par l’EPHE - PSL en collaboration avec l’EFEO s’adresse aux étudiants désireux de mener à bien des recherches sur l’Asie ancienne à partir d’une compréhension approfondie des sources écrites ou matérielles, et fondées sur des méthodes propres à la philologie, la paléographie ou encore l’archéologie et l’épigraphie. L’accent est notamment mis sur l’analyse des sources de première main généralement rédigées dans différentes langues asiatiques. Une autre spécificité de ce parcours est l’intérêt accordé à l’étude des phénomènes religieux dans la longue durée.

  • Parcours  : « Histoire et sciences sociales : terrains, textes et images » (EHESS et EFEO)

Ce parcours proposé par l’EHESS en collaboration avec l’EFEO s’adresse aux étudiants souhaitant développer leurs recherches en lien avec l’Asie moderne et contemporaine. Dans une rencontre croisée des disciplines fondamentales et des aires culturelles, où celles-ci s’abordent par le biais d’une méthode propre, ce parcours met l’accent sur de multiples enjeux de société à partir d’approches globales et résolument comparatives, qui mettent en avant les circulations et les transferts, ainsi que le dialogue et l’interdisciplinarité des sciences sociales.