Trois sections SVT SHP SR

Trois sections

Les quelque 270 enseignants-chercheurs et enseignants de l’EPHE - PSL, répartis dans trois sections scientifiques (Sciences de la Vie et de la Terre, Sciences historiques et philologiques, Sciences religieuses), contribuent par leurs spécialités à nourrir autant des programmes de recherche transdisciplinaires que des formations de haut niveau.

SECTION DES SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE

 

SVT

Présente au sein de 28 unités de recherche (UR et UMR), et forte de 36 directeurs d'études, de 49 maîtres de conférences et de 30 personnels administratifs,  la Section des Sciences de la Vie et de la Terre (SVT) se caractérise par sa large répartition en France avec 40% des effectifs en Île-de-France et 60% des effectifs en province et outre-mer.

 

Quatre principaux secteurs de taille équivalente :

  • biodiversité et évolution ;
  • environnement et écologie ;
  • neurosciences et sciences cognitives ;
  • biologie cellulaire et moléculaire.

Les trois premiers secteurs offrent une expertise précieuse pour les enjeux sociétaux forts du XXIe siècle vers lesquels se tournent de plus en plus les sciences humaines et sociales :

  • relations homme-nature ;
  • environnement et société ;
  • développement et vieillissement ;
  • mémoire individuelle et collective ;
  • cognition naturelle et cognition artificielle.

Le quatrième secteur est le pivot d'une recherche de très haut niveau et d’une formation tout-au-long de la vie sur la révolution scientifique de la biologie moléculaire et cellulaire :

  • recherche translationnelle et recherche fondamentale en cancérologie ;
  • étude des interactions cellules-environnement dans différents contextes physiologiques normaux ou pathologiques ;
  • approche interdisciplinaire d’analyse des processus épigénétiques.

 

La Section SVT dispose également d'un accès à trois stations marines de réputation internationale à Moorea, Perpignan et Dinard.

Les instituts constituent un nouvel outil de communication entre ces sciences exactes et les sciences sociales. La section SVT est fortement impliquée dans deux instituts :

Doyen de la Section des Sciences de la Vie et de la Terre

SECTION DES SCIENCES HISTORIQUES ET PHILOLOGIQUES

 

SHP

La Section des Sciences historiques et philologiques (plus de 80 enseignants-chercheurs) est l’un des rares centres d’enseignement et de recherche français à mettre principalement l’accent sur l’étude directe des documents. Elle abrite en outre des enseignements de disciplines peu ou pas représentées dans les autres établissements d’enseignement supérieur, ce qui lui confère une responsabilité nationale et internationale.

Les documents dont s’occupe la section ressortissent à tous les types de sources primaires (tablettes, inscriptions, monnaies, papyrus, manuscrits, pièces d’archives, partitions, mais aussi objets archéologiques et œuvres d’art). Les étudiants et les auditeurs se voient proposer des filières de nature méthodologique (comme la diplomatique, la paléographie, la papyrologie, l’épigraphie, la numismatique, ou la codicologie), ou centrées sur des aires culturelles précises (comme le Proche-Orient ancien et médiéval, l’Égypte, l’Asie centrale, l’Extrême-Orient).

Une autre possibilité est offerte par des études sur le même objet, dans des aires culturelles différentes. Ainsi, l’étude du livre peut être conduite dans des domaines tels que l’histoire des manuscrits hébreux, arabes, grecs, byzantins, latins, français et l’histoire du livre imprimé en Europe comme en Chine. D’autres parcours peuvent correspondre à des ensembles de type disciplinaire. En linguistique, par exemple, outre les enseignements consacrés à de nombreuses langues particulières, dont un ensemble exceptionnel de langues rares, l’originalité de la Section est de proposer à la fois l’approche typologique et celle de la grammaire comparée.

La Section favorise également, depuis plusieurs années, les nouvelles approches permises par les humanités numériques, ainsi que par les sciences du patrimoine. Elle est fortement implantée à l’Institut national d’histoire de l’art, où sont regroupés les directeurs d’études spécialisés en histoire de l’art et archéologie, ainsi qu’à la Maison de l’Asie. Ses enseignements s’inscrivent dans l’offre de formation des masters de PSL ainsi que dans le cadre de l’École doctorale 472.

Les travaux et les conférences annuelles de ses directeurs d’études et maîtres de conférences sont publiés dans son Annuaire, accessible sur Persée pour les numéros les plus anciens, et les plus récents sur OpenEdition. La Section est également nationalement et internationalement renommée pour ses publications d’érudition, qui paraissent, en français ou en plusieurs langues étrangères, dans plusieurs collections, en collaboration avec la maison d’édition Droz.

Doyen de la Section des Sciences historiques et philologiques

SECTION DES SCIENCES RELIGIEUSES

 

SR

Réunissant plus de 60 enseignants-chercheurs, la Section des Sciences religieuses étudie les faits religieux dans une perspective laïque. Ses recherches se définissent par l’objet qui les unit : les pratiques, discours et attitudes qui impliquent une relation avec des instances ou des puissances conçues comme transcendantes ou surnaturelles. Ces phénomènes qui mettent en œuvre la structure de la pensée et de l’action humaines sont envisagés en eux-mêmes, mais aussi du point de vue de leur inscription dans la vie politique, économique, matérielle, intellectuelle et linguistique des sociétés. Les recherches vont de l’Antiquité au monde contemporain et prennent en compte toutes les aires culturelles. La Section regroupe un large éventail de disciplines adaptées à cette diversité : anthropologie, art et archéologie, droit, histoire, philosophie, sociologie. La singularité de cette Section unique en Europe par l’étendue et la multiplicité des domaines étudiés lui assure un rayonnement scientifique international et lui donne une place importante dans les réseaux d’étude et d’observation du fait religieux.

En conformité avec les statuts de l’EPHE et en liaison avec ses instances centrales, la Section des Sciences religieuses possède une gouvernance associant l’ensemble de son corps enseignant à sa vie scientifique. Son Assemblée est présidée par un(e) doyen(ne) élu(e), assistée d’un Bureau de section. Émanation de cette Assemblée, sa Commission scientifique regroupe vingt membres élus, qui assurent le suivi des dossiers scientifiques courants.

Les séminaires de recherche dirigés par les enseignants-chercheurs de la Section des Sciences religieuses adoptent pleinement les méthodes d’enseignement propres à l’EPHE. Centrés sur le domaine religieux, ils couvrent intégralement celui-ci en proposant un programme vaste et cohérent. Ils s’intègrent également à l’offre des Masters EPHE - PSL, et proposent une formation de très haut niveau aux candidats au Doctorat de l’ED 472.

En outre, le Diplôme et le Post-Doctorat de la Section des Sciences religieuses permettent à des chercheurs, jeunes ou moins jeunes, de se consacrer à des recherches originales, sous le tutorat d’un enseignant-chercheur qualifié.

Depuis le XIXe siècle, la Section des Sciences religieuses publie un Annuaire (128 numéros en 2021), dont les numéros anciens sont en libre accès sur Persée, et les plus récents sur OpenEdition, ainsi qu’une collection en partenariat avec l’éditeur Brepols (190 volumes en 2021). C’est la Bibliothèque des hautes études – Sciences religieuses, dont une grande partie des titres est disponible en libre accès sur Gallica. Les fonds bibliothécaires de la Section des Sciences religieuses, riches de plusieurs milliers d’ouvrages, sont désormais intégrés au Grand Équipement Documentaire (GED) du Campus Condorcet. Ses fonds patrimoniaux y ont également été transférés. Leur conservation et leur exploitation se font en partenariat avec plusieurs centres de recherche de l’EPHE, notamment le Centre Gabriel Millet, le Centre d’études mongoles et sibériennes, le Centre Wladimir Golénischeff (intégré à l'AOROC, UMR 8546, depuis 2019). Le fonds Henry et Stella Corbin a également été versé aux archives du GED.

Doyenne de la Section des Sciences religieuses