Premier symposium européen de l'American Schools of Oriental Research (ASOR) et de l'EPHE

lundi 15 janvier 2018 - 00:00

symposium-asor.jpg

Appels à communications

Vanessa Juloux (EPHE-PSL, ASOR) et Randall W. Younker (Université d’Andrews [Michigan], ASOR) organisent le premier symposium européen de l'American Schools of Oriental Research (ASOR) et de l'EPHE, le 4 et 5 septembre 2018 à Paris, La Sorbonne.

Ce symposium est ouvert aux doctorants, post-docs et chercheurs confirmés, membres de l’ASOR, de l’EPHE et de PSL, ainsi qu’aux membres des différentes institutions européennes.

Le Symposium a deux thématiques : violence (appel à communication #1) et humanités numériques (appel à communication #2).

Pluridisciplinarité et collaboration

Dans le cadre des sessions sur la violence, nous souhaitons réunir des chercheurs (qu’ils soient jeunes chercheurs ou non) sur le Proche-Orient ancien et les régions voisines. Par régions voisines, nous entendons les civilisations du pourtour méditerranéen et des régions balkaniques. Nous insistons sur la pluridisciplinarité : historien (des pratiques militaires et politiques, de l’art, des religions), anthropologue, sociologue, philologue, archéologue, philosophe. Nous encourageons vivement les collaborations entre les chercheurs des mondes anciens et contemporains. Les sessions dédiées aux pratiques numériques sont destinées aux chercheurs qui les utilisent dans le cadre de leur investigation scientifique du Proche-Orient ancien et des régions voisines.

Toutes sessions seront filmées et mises en ligne ultérieurement. La table-ronde et les sessions sur les humanités numériques seront aussi retransmises en direct de sorte que nos collègues absents puissent poser des questions à la suite des présentations “speed communication” et intervenir au cours de la table-ronde.

À l’occasion de ce symposium, des collègues de plusieurs nationalités seront réunis. De ce fait, les communications se feront exclusivement en anglais. Aucune présentation ne sera acceptée en français.

 

Appel à communication #1 : violence

Nous vous invitons à proposer le résumé de votre communication pour les sessions « Interaction between violence, order, and conflict within the political sphere of Ancient Worlds ».

Quelles sont les justifications de la violence humaine utilisée par les souverains au Proche-Orient ancien et dans les régions voisines ? Comment était utilisée la violence, sous quelles formes ? Dans Order, Conflict and Violence, Stathis N. Kalyvas, Ian Shapiro et Masoud Tarek (2008) ont mis en évidence le manque d’intégration entre l’ordre, le conflit et la violence dans l’étude du comportement humain. Bien que leur constat s’applique en particulier à l’étude des comportements à l’époque contemporaine, il s’avère pertinent pour l’investigation des mondes anciens. Quelles sont les dynamiques relatives à l’ordre en fonction des périodes et cultures ? Dans quelle proportion la violence est-elle présente dans l’application et le maintien de l’ordre ? Quelle est la part d’objectivité pour l’investigation de la violence? Jusqu’à quel point la littérature narrative et les images aident-elles à la compréhension de la violence dans les civilisations anciennes ? En interrogeant les interactions entre violence, ordre et conflit dans une dimension politique, l’objectif du symposium est de réévaluer notre compréhension de la violence du Néolithique à l’Antiquité tardive au Proche-Orient ancien et dans les régions voisines (pourtour méditerranéen et régions balkaniques).

Résumé en anglais : 250 mots + titre + 6 mots clés.
Chicago style.
Date limite : 15 janvier 2018.
Dépôt des propositions de communication en ligne (#1 violence) : https://goo.gl/forms/GsxKjDW9q8tisnkw2
Format de la présentation : 20 mn + 5 mn questions

 

Appel à communication #2 : humanités numériques

Nous vous invitons à proposer le résumé de votre communication pour les sessions « Collaborative projects among European and international scholars for the study of Ancient Worlds using digital approaches ».

Depuis l’ère numérique, les méthodes et pratiques computationnelles ont contribué à l’apport de nouvelles preuves pour notre compréhension du Proche-Orient ancien et des régions voisines (pourtour méditerranéen et régions balkaniques) du Néolithique à l’Antiquité tardive. Cependant, les relations internationales restent encore limitées. En s’inspirant de CenterNet (http://dhcenternet.org) qui aide à la construction d’un réseau dédié aux humanités numériques, notre objectif est de lancer une discussion pour favoriser de nouvelles opportunités de projets collaboratifs entre les chercheurs européens et dans le reste du monde. Quel que soit l’état d’avancement du projet, les chercheurs sont invités à présenter les pratiques numériques adoptées, en particulier quand elles favorisent les collaborations pluridisciplinaires (ex. archéologue/historien de l’art). Les interventions devront être accessibles à un public aussi bien d’experts que de néophytes.

L’inégalité des connaissances des pratiques numériques freine leur intégration dans des projets. C’est pourquoi, à l’issue des présentations, une table-ronde proposera un plan d’action pour la création d’une entité internationale adaptée à la recherche pour les civilisations du Proche-Orient ancien et régions voisines, afin de pallier les inégalités (formations et soutien) et, à terme, d’inventorier les différents projets impliquant ces pratiques pour proposer une coopération entre des projets similaires ou complémentaires.

Résumé en anglais : 250 mots + titre + 6 mots clés.
Chicago style.
Date limite : 15 janvier 2018.
Dépôt des propositions de communication en ligne (#2 humanités numériques) : https://goo.gl/forms/tCVIuqlPCCCmi8l73
Format de la présentation : “speed communication” (15 mn + 10 mn questions)