photo-sernesi
Marta
SERNESI
Directrice d'études
Section : Sciences Religieuses
Chaire : Religions Tibétaines
Thématiques :
Religions, croyances et spiritualités Asie centrale et orientale

Biographie

Marta Sernesi est Directrice d’études en religions tibétaines à la Section des sciences religieuses de l’École Pratique des Hautes Études depuis 2019.

Formée aux études tibétaines et bouddhiques à Rome (Université La Sapienza) et à Paris (École Pratique des Hautes Études), elle obtint un doctorat en études indiennes et tibétaines à l’Université de Turin en 2007. Elle a ensuite occupé des postes de recherche et d’enseignement à l’Université Ludwig-Maximilian de Munich (2009-2015), à la School of Oriental and African Studies de Londres (2015-2018) et à l’Université d’Oxford (2018-2019). En 2019, Marta Sernesi compléta son habilitation à diriger des recherches (HDR) à l’Université de Munich.

Ses recherches portent sur l’histoire culturelle et religieuse du Tibet et de l’Himalaya. En particulier, elle s’intéresse à la littérature d’instruction, aux pratiques méditatives tantriques, aux sources biographiques et narratives, et au paysage institutionnel du bouddhisme tibétain.

Elle travaille également sur l’histoire du livre dans le monde tibétain, étudiant les modalités de production et de circulation des textes et les débuts de l’impression xylographique.

Marta Sernesi est Directrice d’études en religions tibétaines à la Section des sciences religieuses de l’École Pratique des Hautes Études depuis 2019.

Formée aux études tibétaines et bouddhiques à Rome (Université La Sapienza) et à Paris (École Pratique des Hautes Études), elle obtint un doctorat en études indiennes et tibétaines à l’Université de Turin en 2007. Elle a ensuite occupé des postes de recherche et d’enseignement à l’Université Ludwig-Maximilian de Munich (2009-2015), à la School of Oriental and African Studies de Londres (2015-2018) et à l’Université d’Oxford (2018-2019). En 2019, Marta Sernesi compléta son habilitation à diriger des recherches (HDR) à l’Université de Munich.

Ses recherches portent sur l’histoire culturelle et religieuse du Tibet et de l’Himalaya. En particulier, elle s’intéresse à la littérature d’instruction, aux pratiques méditatives tantriques, aux sources biographiques et narratives, et au paysage institutionnel du bouddhisme tibétain.

Elle travaille également sur l’histoire du livre dans le monde tibétain, étudiant les modalités de production et de circulation des textes et les débuts de l’impression xylographique.