photo-thote
Alain
THOTE
Directeur d'études émérite
Section : Sciences Historiques et Philologiques
Chaire : Art et archéologie de la Chine pré-impériale
Thématiques :
Archéologie Asie centrale et orientale

Biographie

Sinologue, Alain Thote est spécialiste de l’art et de l’archéologie de la Chine pré-impériale.

Diplômé de l’École des Hautes Études commerciales en 1974, il a entrepris, parallèlement à HEC, des études à l’École du Louvre (section « Arts de l’Extrême-Orient », titre d’Ancien élève, 1975). En 1974, il a été recruté par le service des Statistiques du Ministère de l’Éducation comme chargé d’études. À partir de 1976, il a appris le chinois à l’Université de Paris 7 jusqu’au niveau licence (1979). En septembre 1979, il a quitté ses fonctions au ministère pour séjourner deux ans comme boursier du gouvernement chinois. Puis il a effectué un séjour d’études au Japon (1982-1984). Ayant soutenu son doctorat (1985), il a été recruté comme chargé de recherche au CNRS (1986).

En 2001, il a été élu directeur d’études à la Section des Sciences historiques et philologiques de l’EPHE sur une chaire intitulée « Art et archéologie de la Chine pré-impériale ».

De 2006 à 2009, il a dirigé une nouvelle UMR (« Chine, Japon, Tibet »), devenue en 2010 le CRCAO (Centre de recherches sur les Civilisation de l’Asie Orientale) au Collège de France.

En 2014, il a été nommé directeur de l’Institut des Hautes Études Chinoises (IHEC) du Collège de France, fonction qu’il a exercée jusqu’à sa retraite en août 2018.

À plusieurs reprises, il a participé à des fouilles en Chine, dans le désert du Takla-Makan (1993-1996), avant d’initier un programme de recherches archéologiques en 1999, en coopération avec l’Université de Wuhan et de l’Institut archéologique de la province du Henan.

Programmes de recherche

  • Programme "Glossaire des termes en archéologie et histoire de l'art de la Chine et du Japon" (co-direction avec Nicolas Fiévé, directeur d'études à l'EPHE, équipe formée de collègues et de doctorants).
  • Catalogage des bronzes chinois du musée Cernuschi (avec Eric Lefebvre, directeur du musée, Maël Bellec, conservateur, et Olivier Venture, directeur d'études à l'EPHE).

Sinologue, Alain Thote est spécialiste de l’art et de l’archéologie de la Chine pré-impériale.

Diplômé de l’École des Hautes Études commerciales en 1974, il a entrepris, parallèlement à HEC, des études à l’École du Louvre (section « Arts de l’Extrême-Orient », titre d’Ancien élève, 1975). En 1974, il a été recruté par le service des Statistiques du Ministère de l’Éducation comme chargé d’études. À partir de 1976, il a appris le chinois à l’Université de Paris 7 jusqu’au niveau licence (1979). En septembre 1979, il a quitté ses fonctions au ministère pour séjourner deux ans comme boursier du gouvernement chinois. Puis il a effectué un séjour d’études au Japon (1982-1984). Ayant soutenu son doctorat (1985), il a été recruté comme chargé de recherche au CNRS (1986).

En 2001, il a été élu directeur d’études à la Section des Sciences historiques et philologiques de l’EPHE sur une chaire intitulée « Art et archéologie de la Chine pré-impériale ».

De 2006 à 2009, il a dirigé une nouvelle UMR (« Chine, Japon, Tibet »), devenue en 2010 le CRCAO (Centre de recherches sur les Civilisation de l’Asie Orientale) au Collège de France.

En 2014, il a été nommé directeur de l’Institut des Hautes Études Chinoises (IHEC) du Collège de France, fonction qu’il a exercée jusqu’à sa retraite en août 2018.

À plusieurs reprises, il a participé à des fouilles en Chine, dans le désert du Takla-Makan (1993-1996), avant d’initier un programme de recherches archéologiques en 1999, en coopération avec l’Université de Wuhan et de l’Institut archéologique de la province du Henan.