Vincent
ELTSCHINGER
Directeur d'études
Section : Sciences Religieuses
Chaire : Histoire du bouddhisme indien
Thématiques :
Religions, croyances et spiritualités

Biographie

Vincent Eltschinger a obtenu son baccalauréat (« latin-langues ») au Collège Saint-Michel de Fribourg (Suisse). En 1990, il entreprend des études de philosophie et de sciences des religions à l’Université de Fribourg, et s’initie parallèlement au sanskrit puis au tibétain classique à l’Université de Lausanne, langues qui deviennent sa branche d’étude principale dès 1992. Il obtient en 1996 une « licence ès lettres » en langues et civilisations orientales, philosophie et sciences des religions à l’Université de Lausanne.

 

Poursuivant les recherches amorcées dans son mémoire (« Relativisme et conventionnalisme en théorie bouddhique du langage »), il entreprend, sous la direction de Tom Tillemans, une thèse de doctorat en études bouddhiques, qu’il soutient en juin 2003 devant la Faculté des lettres de l’Université de Lausanne (Penser l’autorité des Écritures, Vienne, 2007).

 

De 2003 à 2015, Vincent Eltschinger est collaborateur scientifique auprès de l’Institut für Kultur- und Geistesgeschichte Asiens de l’Académie des sciences d’Autriche, d’abord pour le compte du Fonds national suisse (FNS, 2003-2005), puis pour son homologue autrichien (FWF, 2005-2010) ; il y obtient un poste de chercheur en 2010, et le dirige en 2014-2015, avant d’être nommé Directeur d’études à l’EPHE (2015).

 

Professeur invité dans plusieurs universités (Lausanne, Leipzig, Leyde, Venise, Vienne, Tokyo, Zurich), il a effectué un séjour de recherches à l’Université de Ryukoku, à Kyoto (2009).

Vincent Eltschinger a obtenu son baccalauréat (« latin-langues ») au Collège Saint-Michel de Fribourg (Suisse). En 1990, il entreprend des études de philosophie et de sciences des religions à l’Université de Fribourg, et s’initie parallèlement au sanskrit puis au tibétain classique à l’Université de Lausanne, langues qui deviennent sa branche d’étude principale dès 1992. Il obtient en 1996 une « licence ès lettres » en langues et civilisations orientales, philosophie et sciences des religions à l’Université de Lausanne.

 

Poursuivant les recherches amorcées dans son mémoire (« Relativisme et conventionnalisme en théorie bouddhique du langage »), il entreprend, sous la direction de Tom Tillemans, une thèse de doctorat en études bouddhiques, qu’il soutient en juin 2003 devant la Faculté des lettres de l’Université de Lausanne (Penser l’autorité des Écritures, Vienne, 2007).

 

De 2003 à 2015, Vincent Eltschinger est collaborateur scientifique auprès de l’Institut für Kultur- und Geistesgeschichte Asiens de l’Académie des sciences d’Autriche, d’abord pour le compte du Fonds national suisse (FNS, 2003-2005), puis pour son homologue autrichien (FWF, 2005-2010) ; il y obtient un poste de chercheur en 2010, et le dirige en 2014-2015, avant d’être nommé Directeur d’études à l’EPHE (2015).

 

Professeur invité dans plusieurs universités (Lausanne, Leipzig, Leyde, Venise, Vienne, Tokyo, Zurich), il a effectué un séjour de recherches à l’Université de Ryukoku, à Kyoto (2009).