photo-kontouma
Vassa
KONTOUMA
Directrice d'études
Section : Sciences Religieuses
Chaire : Christianisme orthodoxe XVe-XXIe siècles
Thématiques :
Religions, croyances et spiritualités Europe et Méditerranée Proche et Moyen-Orient Histoire médiévale Histoire moderne

Biographie

Née en 1967, à Boulogne, de parents grecs, Vassa Kontouma a habité en Allemagne, Grèce, Autriche et Algérie, avant de revenir en France en 1984.

 

Après des études en philosophie ainsi qu’en langues orientales, elle se spécialise dans le domaine de l’histoire de la pensée byzantine et post-byzantine, avec une nette prédilection pour la théologie dogmatique et systématique. En 1996, elle soutient une thèse de doctorat sur la Source de Connaissance de Jean Damascène (Paris-4), mais fréquente déjà assidûment les séminaires de l’EPHE, où elle enseigne elle-même à partir de 1998, à la Section des Sciences religieuses. De 2000 à 2017, elle y occupe la maîtrise de conférences Christianisme orthodoxe et, depuis 2017, la direction d’études Christianisme orthodoxe, 15e-21e siècles.

 

Passionnée par le livre sous toutes ses formes, elle est responsable de la bibliothèque patrimoniale de l’Institut français d’études byzantines depuis 2003, et poursuit plusieurs activités éditoriales.

 

Ses recherches les plus récentes portent sur la circulation du livre orthodoxe, les réseaux ecclésiastiques érudits et la théologie des sacrements aux 15e-17e siècles. Elle explore également le phénomène de la théologie populaire dans ses expressions tardives (18e-19e siècles.). Enfin, elle codirige les programmes internationaux République des Lettres et chrétiens orientaux, Chant ecclésiastique en Crète vénitienne aux 16e et 17e siècles.

 

Le 16 octobre 2019, Vassa Kontouma a été élue doyenne de la Section des Sciences religieuses.

Agenda

Religions, croyances et spiritualités
Cette émission télévisuelle conçue et réalisée par J. Panev, sera entièrement consacrée au projet éditorial de la "Philocalie des Pères neptiques" (Venise, 1782). Participation de V. Kontouma et S. Stroia. Vidéo disponible 1 mois sur le site de france.tv.
Europe et Méditerranée
V. Kontouma will present two papers :
‘Through the lens of polemics: John of Damascus read by Euthymios Zigabenos’, at the round table “Gathering, abridging, expanding. The Byzantine practice of assembling collections of texts” (23 August, 11.30 am; conveners: Alessandra Bucossi, Sergei Mariev, Peter Van Deun);
‘Between Crete and Venice: John Nathanael’s Commentary on the Divine Liturgy (1574)’, at the thematic session “Venetian possessions in Eastern Mediterranean. Crossing musical boundaries in Crete and Cyprus” (26 August, 14.30pm; convener: Flora Kritikou).

Programmes de recherche

"Le Chant Ecclésiastique en Crète vénitienne aux 16e et 17e siècles : transferts culturels et façonnement des identités dans l’espace méditerranéen à l’époque moderne".

Flora Kritikou, Univ. d'Athènes / Vassa Kontouma, EPHE - PSL

L’objet principal de ce projet interdisciplinaire est l’étude du large corpus de compositions copiées en Crète à l’époque moderne en notation byzantine et en langue grecque mais clairement distinguées du répertoire Byzantin traditionnel en raison de caractéristiques qui lui sont étrangères mais qui correspondent plutôt à la musique religieuse de l’église latine.

https://www.efa.gr/fr/chant-ecclesiastique

 

"Chrétiens orientaux et République des Lettres aux 16e-18e siècles : correspondances, voyages, controverses".

Ateliers Villa Vigoni. Vassa Kontouma, EPHE - PSL / Marcello Garzaniti, Univ. di Firenze / Vasilios N. Makrides, Univ. Erfurt

La République des Lettres, vaste réseau d’intellectuels, eut un côté oriental incluant savants et autres acteurs qui échangeaient en grec, latin, arabe ou slavon, principalement sur des questions religieuses. Malgré une documentation massive, ce réseau oriental est encore peu étudié de façon interdisciplinaire et croisée. Pour dépasser les cloisonnements scientifiques et cartographier les échanges lettrés entre Orient et Occident aux 16e-18e s., le programme propose de fédérer hellénistes, slavisants et orientalistes et faire converger leurs recherches.

https://www.villavigoni.eu

Née en 1967, à Boulogne, de parents grecs, Vassa Kontouma a habité en Allemagne, Grèce, Autriche et Algérie, avant de revenir en France en 1984.

 

Après des études en philosophie ainsi qu’en langues orientales, elle se spécialise dans le domaine de l’histoire de la pensée byzantine et post-byzantine, avec une nette prédilection pour la théologie dogmatique et systématique. En 1996, elle soutient une thèse de doctorat sur la Source de Connaissance de Jean Damascène (Paris-4), mais fréquente déjà assidûment les séminaires de l’EPHE, où elle enseigne elle-même à partir de 1998, à la Section des Sciences religieuses. De 2000 à 2017, elle y occupe la maîtrise de conférences Christianisme orthodoxe et, depuis 2017, la direction d’études Christianisme orthodoxe, 15e-21e siècles.

 

Passionnée par le livre sous toutes ses formes, elle est responsable de la bibliothèque patrimoniale de l’Institut français d’études byzantines depuis 2003, et poursuit plusieurs activités éditoriales.

 

Ses recherches les plus récentes portent sur la circulation du livre orthodoxe, les réseaux ecclésiastiques érudits et la théologie des sacrements aux 15e-17e siècles. Elle explore également le phénomène de la théologie populaire dans ses expressions tardives (18e-19e siècles.). Enfin, elle codirige les programmes internationaux République des Lettres et chrétiens orientaux, Chant ecclésiastique en Crète vénitienne aux 16e et 17e siècles.

 

Le 16 octobre 2019, Vassa Kontouma a été élue doyenne de la Section des Sciences religieuses.