Yuchen LU

Diplôme :
Doctorat
Mention :
Religions et systèmes de pensée
Date :
samedi 11 décembre 2021 - 14:00
La pensée et la pratique bouddhique de Zhang Taiyan : la quête intellectuelle et spirituelle d’un savant révolutionnaire

Yuchen LU  soutiendra sa thèse de doctorat préparée sous la direction de M. Vincent GOOSSAERT

  • EPHE - Sorbonne - 17 rue de la sorbonne, 75005 Paris - Salle D052 Histoire
  • Jury : M. Vincent GOOSSAERT, M. Zhe JI, Mme Carine DEFOORT, M. Viren MURTHY, M. Frédéric WANG

Résumé

Ma recherche doctorale débutait en septembre 2014 et est vers la fin maintenant. Le sujet est l’engagement bouddhique de Zhang Taiyan(1869-1936), une des plus importantes propagandistes antimandchoue et un savant érudit surtout dans la linguistique chinoise traditionnelle, l’histoire et l’étude des textes classiques anciens. En tant qu’une grande figure dans l’histoire de la Chine moderne, Zhang est devenu un objet d’étude importante de son décès jusqu’aujourd’hui en Chine (continental) et à Taïwan. Japon a aussi une tradition remarquable de l’étude de Zhang. Dans le monde occidental, le nom de Zhang Taiyan a été fréquemment cité dans les études de l’histoire intellectuelle avant tout pour ses idées et activités nationalistes. Le bouddhisme occupe une position à part dans la vie et la pensée de Zhang. Les travaux scientifiques ont beaucoup discuté de l’usage bouddhique de Zhang pour redresser la solidarité ethnique et la moralité révolutionnaire. Moins discutée est sa valeur en établissant un cadre épistémologique à l’encontre de ceux de l’Occident. Encore moins attentivement étudiée est la pensée utopique de Zhang, appuyant essentiellement sur le Bouddhisme, qui transcende sa poursuite nationaliste et vise à remédier les abus suscités par l’emprise de l’idéologie évolutionniste de son époque. Ma thèse essaie de fournir une image complète mettant de l’attention proportionnelle à tous les aspects de la pensée bouddhique de Zhang reconnu pour son originalité et complexité. Après une introduction générale des facettes variées de la pensée bouddhique de Zhang qu’occupe ma thèse, je vais mettre l’accent sur la pratique et l’expérience bouddhique de Zhang et sa participation dans des réseaux sociaux bouddhiques. Puisque la plupart des travaux scientifiques ont été faits par les chercheurs de l’histoire intellectuelle et la philosophie au lieu de ceux de la science religieuse, la méditation assise durable, son envie de devenir un moine et ses expériences religieuses riches, ont été négligées au sein de la communauté académique jusqu’à aujourd’hui. Ma thèse tente de mettre en question le point conventionnel que l’engagement bouddhique de Zhang était suscité essentiellement par des intérêts intellectuels et pragmatiques. Elle va, je souhaite, contribuer à mieux saisir la religiosité des lettrés chinois en général à la fin de l’Empire de Qing.

Abstract

My doctoral research started in September 2014 and is nearing completion now. The subject is the Buddhist commitment of Zhang Taiyan 章太炎 (1869-1936), one of the most important propagandists antimandchu and a prior scholar especially in traditional Chinese linguistics, history and the study of ancient classical texts. As a prominent figure in modern Chinese history, Zhang has become an important object of study from his passing to present day in (mainland) China and Taiwan. Japan also has a remarkable tradition of studying Zhang. In the Western world, Zhang Taiyan's name has been cited frequently in studies of intellectual history primarily for his nationalist ideas and activities. Buddhism occupies a special position in Zhang's life and thought. There has been a lot of discussion in scientific work about the Buddhist use of Zhang to redress ethnic solidarity and revolutionary morality. Less discussed is its value in establishing an epistemological framework against that of the West. Even less carefully studied is Zhang's utopian thought, which relies primarily on Buddhism, which transcends its nationalist pursuit and seeks to remedy the abuses sparked by the grip of the evolutionary ideology of his day. My thesis tries to provide a comprehensive picture of commensurate attention to all aspects of Buddhist thought, Zhang recognized for its originality and complexity. After a general introduction to the various facets of Zhang's Buddhist thought that covers my thesis, I will focus on Zhang's practice and Buddhist experience and his participation in Buddhist social networks. Since most of the scientific work was done by scholars of intellectual history and philosophy instead of those of religious science, enduring sitting meditation, his urge to become a monk, and his rich religious experiences, were overlooked within of the academic community until today. My thesis attempts to challenge the conventional point that Zhang's Buddhist engagement was driven primarily by intellectual and pragmatic interests. It will, I hope, help to better understand the religiosity of Chinese scholars in general at the end of the Qing Empire.