Timothée SCHWARTZ

Diplôme :
Doctorat
Mention :
Systèmes intégrés, environnement et biodiversité
Date :
jeudi 01 octobre 2020 - 13:30
Les dispositifs artificiels au service de la restauration et de la compensation écologique : de l’évaluation du risque de piège écologique aux recommandations de bonnes pratiques

Timothée SCHWARTZ soutiendra sa thèse de doctorat préparée sous la direction de M. Aurélien BESNARD

  • CNRS, Délégation Occitanie Est - 1919 route de Mende, 34000 MONTPELLIER. Salle : Grand amphithéâtre de la délégation, bâtiment D
  • Jury : M. Aurélien BESNARD, M. Thierry DUTOIT, M. Pierre-Yves HENRY, M. Vincent DEVICTOR, M. Arnaud BECHET, Mme Isabelle LE VIOL

Résumé

Pour faire face aux changements rapides de l’environnement induits par l’Homme, de nombreuses politiques publiques de protection de la nature ont été mises en place. Parmi cellesci, les mesures compensatoires conduisent à restaurer des habitats d’espèces, qui peuvent cependant créer des pièges écologiques. Ce risque est particulièrement grand pour les dispositifs artificiels, largement plébiscités, dont il est aujourd’hui crucial d’évaluer l’impact sur les populations. Dans cette thèse, à travers les exemples du Rollier d’Europe et des Laridés coloniaux nichant dans le Sud de la France, je montre que le test de l’hypothèse de piège écologique est bien adapté à l’évaluation des dispositifs artificiels, et est généralisable à d’autres contextes. L’étude de mécanismes de création des pièges permet également la formulation de recommandations. Je propose une démarche adaptative pour la conception, la mise en oeuvre et l’évaluation des projets de restauration et de compensation écologique.

Abstract

In order to cope with the human induced rapid environmental changes, many public actions for the protection of nature have been undertaken. Among these are those biodiversity offsetting measures that can enable the restoration of species habitats. These can however create ecological traps. This risk is particularly great for artificial devices which have been widely acclaimed but whose impact on the target populations is often untested. In this thesis, I use the examples of the European roller and the colonial Laridae breeding in the south of France, to show that the test of the ecological trap hypothesis is well adapted to the evaluation of artificial devices, and is generalizable to other contexts. The study of trap creation mechanisms also allows the formulation of good practice recommendations. I propose an adaptive approach for the design, implementation and evaluation of restoration and biodiversity offsetting projects.