Sara Maria FANTINI

Diplôme :
Doctorat
Mention :
Histoire, textes et documents
Date :
lundi 05 juillet 2021 - 00:00
Le codex F-Pn6771 (Reina): contenu, structure, genres

Sara Maria FANTINI soutiendra sa thèse de doctorat préparée sous la direction de M. Fabio ZINELLI

Co-tutelle avec l'Université de Sienne (ITALIE)

  • Université de Sienne - Via Roma, 56 - 53100 Siena. Salle : Aula 145
  • Jury : M. Fabio ZINELLI, Mme Maria Sofia LANNUTTI, M. Manuele GRAGNOLATI, M. Alessio DECARIA, Mme Christelle CAZAUX-KOWALSKI

Résumé

Le codex Paris, Bibliothèque Nationale, f. nouv. acq. fr. 6771 (Reina) constitue un cas d’étude intéressante, étant quantitativement et qualitativement l’un des témoins les plus importants pour la connaissance du répertoire musical polyphonique italien et français du XIVe et du début du XVe siècle. Et pourtant, un témoin aussi considérable n’a pas encore fait l’objet d’une étude approfondie pouvant soutenir la comparaison avec celles concernant les principaux codex arsnovistes italiens et français. Les deux éditions existantes des textes transmis en unicum ne sont pas très fiables, et les intonations manquent largement de commentaires et d’analyses adéquats : une nouvelle édition critique et annotée de ces textes a donc été réalisée, en prévision de leur intégration dans le corpus OVI. Dans le travail d’édition (comprenant, dans ce cas, également la composante musicale) un groupe, fortement caractérisé et cohésif, de ballades identifiables comme ‘siciliane’ a été inclus, en vertu de critères précis aux niveaux formel et du contenu, et par l'identification de caractéristiques stylistiques-musicales partagées. Dans la première phase du travail, on a préparé un tableau des textes et des intonations contenus dans le codex. Dans la phase suivante, le travail s’est concentré sur l’étude de la structure et du sens historico-culturel du codex comme projet éditorial. À partir de ces données, les différentes unités ont été examinées afin de comprendre les critères de choix et de disposition des compositions dans les fascicules, en identifiant également les éventuelles relations intertextuelles entre les pièces, ainsi que les indices allégoriques ou généralement allusifs cachés dans les textes poétiques.

Abstract

The codex Paris, Bibliothèque Nationale, f. nouv. acq. fr. 6771 (Reina) is an interesting case study, being quantitatively and qualitatively one of the most important sources for the knowledge of the Italian and French polyphonic musical repertoire of the fourteenth and early fifteenth centuries. And yet, such an important witness has not so far been the subject of a comprehensive study that can bear comparison with those concerning the major Italian and French Ars Nova codices. The two existing editions of the texts transmitted in unicum are unreliable, and the intonations are largely lacking in adequate commentary and analysis: a new critical and annotated edition of these texts was therefore produced, in anticipation of their integration into the corpus OVI. In the work of edition (including, in this case, also the musical component) a group of ballatas identifiable as “siciliane” has been included, strongly connoted and cohesive, by virtue of precise content-formal criteria and through the identification of shared stylistic-musical characteristics. In the first phase of the work, a table of the texts and intonations contained in the codex was prepared. In the next phase, the work was more properly focused on the study of the structure and the historical-cultural 'meaning' of the codex as an editorial project. Starting from this data, the various units were examined in order to understand the criteria for the selection and arrangement of the compositions in the gatherings, also by identifying any intertextual relationships between the pieces, as well as the allegorical or generally allusive clues hidden in the poetic texts.