Romane BETBEZE

Diplôme :
Doctorat
Mention :
Religions et systèmes de pensée
Date :
samedi 17 avril 2021 - 14:00
Les façades des tombes privées à l'Ancien Empire. Ostentation et adressivité.

Romane BETBEZE soutiendra sa thèse de doctorat préparée sous la direction de M. Laurent COULON et M. Philippe COLLOMBERT

Co-tutelle avec l'Université de Genève (SUISSE)

  • Visioconférence
  • Jury : M. Laurent COULON, M. Philippe COLLOMBERT, M. Dominique JAILLARD, M. John BAINES, M. Andréas STAUDER, Mme Janet RICHARDS

Résumé

Ce travail de recherche a pour but de mettre en valeur les diverses stratégies architecturales, visuelles ou textuelles présentes sur les façades des tombes privées de l’Ancien Empire, et qui permettent à la fois l’ostentation de l’identité sociale du défunt, ainsi que la mise en place d’une interaction avec le passant (notion d’ « adressivité ») présent dans la nécropole, dont l’action – effective ou théorique – permet la continuité du culte funéraire. La façade est donc étudiée en tant que support d’un discours déployé sur tous ses éléments architecturaux et qui prend sens dans son contexte environnemental direct et son rapport aux autres espaces (tombes, axes de circulation). La première partie de cette analyse décrit les principales dynamiques régissant l’espace de la façade au cours de l’Ancien Empire, en distinguant quatre phases chronotypologiques. Dans un deuxième temps, le discours porté par la façade est analysé à travers ses significations et l’intentionnalité de son commanditaire. La troisième partie aborde la question de la réception de ce discours par un « observateur idéal », et les stratégies, en particulier visuelles, visant à l’intégrer au fonctionnement global du monument.

Abstract

This academic work aims to highlight various architectural, visual, or textual strategies on private tomb façades from the Old Kingdom, which were used in order to show the deceased’s social identity (“ostentation”) and to interact with the passer-by (“addressivity”) walking by the necropolis, whose action, real or hypothetical, ensure the continuity of the funerary cult. Façades are therefore studied as supports of a discourse which is bear by all of their architectural elements, and that takes place into a specific environment (neighboring tombs, circulation axis, natural landscape). The first part of this analysis describes the dynamics of decoration on façades through the Old Kingdom, by distinguishing four main chronotypological periods. The second part focuses on the discourse produced on this area, considering its meanings and the intentionality of its producer. The third part deals with reception of this discourse by an beholder, and with the visual strategies used in order to integrate some receptor to its functioning.