Renaud ALEXANDRE

Diplôme :
Doctorat
Mention :
Histoire, textes et documents
Date :
samedi 16 octobre 2021 - 14:00
La compilation hagiographique de Valère du Bierzo

Renaud ALEXANDRE soutiendra sa thèse de doctorat préparée sous la direction de M. Patrick HENRIET

  • EPHE-Sorbonne - 17 rue de la Sorbonne - 75005 PARIS. Salle : Delamarre
  • Jury : M. Patrick HENRIET, Mme Anita GUERREAU-JALABERT, M. Paulo FARMHOUSE ALBERTO, M. Jacques ELFASSI, M. José Carlos MARTÍN IGLESIAS, Mme Marie-Céline ISAÏA

Résumé

Valère est un moine et ermite qui a vécu au VIIe siècle dans le Bierzo, une région du nord ouest de la péninsule Ibérique. Entre autres oeuvres, il a composé un recueil de textes aujourd’hui connu sous le nom de « compilation hagiographique ». Le recueil composé par Valère est aujourd’hui perdu, et il ne nous est plus accessible que par une quinzaine de manuscrits dont le plus ancien date du début du Xe siècle. Or même si le contenu des manuscrits se recoupe en partie, ils diffèrent sur bien des points. Dans la plupart des manuscrits, on trouve juxtaposés d’une manière surprenante plusieurs types de textes, par exemple, des vies de saints occidentaux (Ambroise de Milan, Augustin d’Hippone, Paulin de Nole, Germain d'Auxerre), des traités ascétiques (les versions latines du traité De reparatione lapsi de Jean Chrysostome et de la Doctrina XII mandatorum attribuée à Athanase d'Alexandrie) et des extraits de récits et apophtegmes des pères du désert (l’Historia monachorum traduite par Rufin d’Aquilée, les vies de moines composées par Jérôme, des extraits des Verba seniorum). La plupart de ces textes ont connu un très grand succès au Moyen Âge, plusieurs d’entre eux étant conservés dans des centaines de manuscrits. Dans cette thèse, nous tentons de dresser un bilan de ce que nous pouvons connaître aujourd’hui de l’histoire de la « compilation hagiographique », c’est-à-dire de sa genèse et de ses vicissitudes. Pour cela, d’une part, nous avons décrit et étudié en détail chacun des manuscrits considérés comme des témoins de cette compilation, et d’autre part, nous avons tenté – autant que faire se pouvait – de déterminer comment les manuscrits de la « compilation hagiographique » se situaient au sein de la tradition textuelle de la majeure partie des textes présents dans plusieurs manuscrits.

Abstract

Valerius was a monk and hermit who lived in the 7th century in the Bierzo, a region in the northwest of the Iberian Peninsula. Among other works, he composed a collection of texts known today as his ‘‘hagiographic compilation’’. The very work Valerius made is now lost, and is only accessible to us through some fifteen manuscripts, the oldest of which dates from the beginning of the 10th century. However, even if the contents of the manuscripts overlap in part, they differ in many respects. In most of the manuscripts, we find several types of texts juxtaposed in a surprising way, for example, lives of Western saints (Ambrose of Milan, Augustine of Hippo, Paulinus of Nola, Germanus of Auxerre), ascetic treatises (the Latin versions of John Chrysostom's treatise entitled De reparatione lapsi and of the Doctrina XII mandatorum attributed to Athanasius of Alexandria) and extracts from narratives and apophthegms of the desert fathers (the Historia monachorum translated by Rufinus of Aquileia, the lives of monks composed by Jerome and some extracts from the Verba seniorum). Most of these texts were widespread in the Middle Ages, several of them being preserved in hundreds of manuscripts. In this thesis, we attempt therefore to take stock of what can be known today about the history of the ‘‘hagiographic compilation’’, that is to say, its genesis and its vicissitudes. To this end, we have described and studied in detail each of the manuscripts considered to be witnesses to this compilation, and we have also attempted - as much as could be done - to determine how the manuscripts of the ‘‘hagiographic compilation’’ fit into the textual tradition of the majority of the texts present in several manuscripts.