Nicolò PREMI

Diplôme :
Doctorat
Mention :
Histoire, textes et documents
Date :
lundi 25 mai 2020 - 09:00
Le troubadour Pons de la Guardia. Edition critique avec commentaire et glossaire

 Soutenance en visioconférence

Nicolò PREMI soutiendra sa thèse de doctorat préparée sous la direction de M. Fabio ZINELLI et Mme Anna Maria BABBI

Co-tutelle avec l'université de Vérone (ITALIE)

  • Università degli Studi di Verona, Viale dell'Università 4, 37129 Verona VR. Salle : III piano Polo Zanotto
  • Jury : Mme Anna ALBERNI, M. Paolo GRESTI, M. Fabio ZINELLI, Mme Anna Maria BABBI, Mme Chiara Maria CONCINA

Résumé

La thèse consiste en une nouvelle édition critique des huit chansons du troubadour catalan Pons de la Guardia. Tout d'abord, l'édition s'ouvre sur un bref statut quaestionis qui résume la bibliographie précédente sur le troubadour. Deuxièmement, dans une étude introductive, j'ai présenté les caractéristiques de la tradition manuscrite du poète illustrant les huit manuscrits (CEJNRSVa) qui rassemblent ses poèmes et commentant les données matérielles. Il est apparu que la tradition du troubadour se situe entièrement dans la soi-disant tradition y, définie par Avalle, et qu'elle prouve ses relations avec les sources catalanes. J’ai ensuite abordé les problèmes d’attribution, en distinguant les textes dont la paternité est sans ambiguïté de ceux controversés. J'ai consacré un chapitre à la biographie du poète et à la reconstitution du contexte historique et littéraire dans lequel il opérait. Une recherche approfondie sur les archives m'a permis de trouver un nouveau document attestant le troubadour. Le profil du poète-chevalier qui se dégage de ma reconstruction illumine un réseau dense de différents problèmes socioculturels. Quant à la culture poétique de Pons, il se place tout à fait dans la lignée du trobar leu et, à la suite de l'analyse ponctuelle des chansons dans lesquelles apparaissent de nombreux échos de Bernart de Ventadorn, on peut dire que ce dernièr a été assumée par le catalan Pons comme paradigme stylistique pour s'adresser à un public occitan. Quant à la langue, Pons, bien qu'il soit de langue maternelle catalane, s'avère maîtriser correctement la langue littéraire. Seuls quelques cas de catalanismes en rime sont notés où les différents résultats du vocalisme tonique provoquent des erreurs de versification qui révèlent la patrie linguistique catalane du poète. Un glossaire complet clôt l'édition avec indication des catégories grammaticales auxquelles chaque terme appartient.

Abstract

The thesis consists of a new critical edition of the eight songs of the Catalan troubadour Pons de la Guardia. First, the edition opens with a brief status quaestionis that summarizes the previous bibliography on the troubadour. Secondly, in an introductory study, I presented the characteristics of the poet’s manuscript tradition illustrating the eight manuscripts (CEJNRSVa) which collect his poems and commenting on material data. It emerged that the tradition of the troubadour is entirely situated in the so-called tradition y, defined by Avalle, and that it proves its relations with Catalan sources. I then dealt with attribution’s problems, distinguishing the texts with unambiguous authorship from those controversial. I dedicated a chapter to the biography of the poet and to the reconstruction of the historical and literary context in which he operated. An in-depth archive research enabled me to find a new document attesting the troubadour. The profile of the poet- knight that emerges from my reconstruction illuminates a dense network of different socio-cultural problems. As for Pons’s poetic culture, he places himself fully in the line of the trobar leu and, as a result of the punctual analysis of the songs in which numerous echoes of Bernart de Ventadorn appear, we can say that the latter was assumed by the Catalan Pons as a stylistic paradigm in order to address an Occitan public. As for the language, Pons, although he was a Catalan native speaker, proves to master the literary language properly. Only a few cases of rhyming Catalanisms are noted where the different results of tonic vocalism cause errors of versification that reveal the poet’s Catalan linguistic homeland. A complete glossary closes the edition with indication of the grammatical categories to which each term belongs.