Morgan BELZIC

Diplôme :
Doctorat
Mention :
Histoire, textes et documents
Date :
lundi 16 mai 2022 - 13:00
Les sculptures funéraires de Cyrénaïque

Morgan BELZIC soutiendra sa thèse de doctorat préparée sous la direction de M. François Queyrel

  • Institut National d'Histoire de l'art - 2, rue Vivienne - 75002 Paris. Salle : Vasari
  • Jury : M. François QUEYREL, M. Vincent MICHEL, Mme Susan WALKER, Mme Catherine DOBIAS-LALOU, Mme Oliva MENOZZI, M. Jean-Luc MARTINEZ

Résumé

Cyrène et la Cyrénaïque ont livré des nécropoles exceptionnelles qui ont tôt attiré la curiosité des savants en raison de l’étonnante prolifération et diversité des tombeaux, et de l’immensité de certains sites. Face à l’hétérogénéité architecturale de ces cimetières, la région se singularise pourtant par une relative homogénéité des marqueurs funéraires : deux catégories principales de sculptures, les divinités funéraires et les portraits funéraires, ont largement dominé le paysage funéraire, avec une surprenante longévité. Associées à quelques stèles et bases inscrites, parfois concurrencés par d’autres formes, ces deux productions qui se sont succédées dans le temps ont été le moteur d’ateliers locaux très créatifs, aux oeuvres parfois intrigantes ; elles ont également attiré la rapacité des pilleurs et trafiquants contemporains, dans une période de conflits. Cette thèse détaille l’ensemble des catégories, analyse les contextes de découverte, cherche à retracer leurs évolutions artistiques et historiques, puis à comprendre le trafic moderne dont elles font l’objet. La première partie du texte est dédiée à l’analyse des diverses catégories de sculptures funéraires et à leurs fonctions, classification et historiographie, découpée en quatre groupes (divinités funéraires, stèles et bases funéraires, portraits funéraires et catégories résiduelles). La deuxième partie est consacrée à l’étude des contextes et à l’histoire des découvertes, à l’échelle des sites dans un premier temps à travers l’ensemble de la région, à l’échelle de la tombe dans un second temps en parcourant les ensembles par types de monuments. La troisième partie cherche à recomposer l’histoire des évolutions formelles, stylistiques, iconographiques, fonctionnelles de manière chronologique depuis la fin de l’époque archaïque jusqu’au début du Bas-Empire. La quatrième partie raconte l’histoire moderne des sculptures depuis les premières exportations jusqu’aux vols et pillages récents, s’attachant également à décrire les mécanismes d’un trafic international d’antiquités et ses conséquences. Le texte est complété par deux catalogues (volumes III et IV, divinités et portraits funéraires) et d’un ensemble de répertoires synthétiques pour l’ensemble des catégories (volume V).

Abstract

Cyrene and Cyrenaica are famous for their exceptional cemeteries which early attracted the curiosity of scholars, with the astonishing proliferation and diversity of tombs, and the immensity of some sites. Compared with the architectural heterogeneity of these cemeteries, the region is nevertheless characterized by a relative homogeneity of tomb markers : two main categories of sculptures, funerary divinities (or mourning women) and funerary portraits, have largely dominated the funerary landscape, with a surprising longevity. Associated with a few inscribed steles and bases, these two productions, which have succeeded each other over time, have been the base of very creative local workshops, with sometimes intriguing artworks. It has also attracted the rapacity of modern looters and traffickers, during a period of conflicts. This thesis details all the categories, analyzes the contexts of discovery, seeks to retrace their artistic and historical developments, and then tries to understand the modern illicit traffic (volumes I and II). The first part of the text is dedicated to the analysis of the various categories of funerary sculptures and their functions, classification and historiography, divided into four groups (funerary divinities, stelae and funerary bases, funerary portraits and residual categories). The second part is devoted to the study of the contexts and the history of the discoveries, at the scale of the sites across the whole region, or at the scale of the tomb, organized by types. The third part seeks to retrace the history of formal, stylistic, iconographic, functional developments, chronologically, from the end of the Archaic period to the beginning of the Lower Empire. The fourth part tells the modern history of sculptures from the first exportations to the recent thefts and looting, describing also the mechanisms of an international antiques trafficking and its consequences. The text is supplemented by two catalogs (volumes III and IV, deities and funeral portraits) and a set of synthetic directories for all categories (volume V).