Matthieu VANPEENE

Diplôme :
Doctorat
Mention :
Religions et systèmes de pensée
Date :
samedi 23 janvier 2021 - 14:00
Fabriquer l'espace cultuel en Égypte gréco-romaine. Le cas du temple de Repit à Athribis

 Soutenance en visioconférence

Matthieu VANPEENE soutiendra sa thèse de doctorat préparée sous la direction de M. Laurent COULON et M. Pierre ZIGNANI

  • Jury : M. Laurent COULON, M. Pierre ZIGNANI, M. Christian LEITZ, M. Christophe THIERS, M. Jean-François CARLOTTI

Résumé

Des grands temples de l’Égypte tardive, peu ont fait l’objet d’une analyste architecturale détaillée, et ce quand bien même leurs décors pariétaux sont aujourd’hui largement publiés. Au centre d’un vaste programme de recherche de la Eberhard Karls Universität de Tübingen depuis 2003, le temple de Répit édifié par Ptolémée XII à Athribis fait exception : l’étude des textes y a été menée de concert avec celle du monument lui-même, dont les résultats sont présentés ici. En nous appuyant sur des relevés précis des structures en place, nous nous sommes efforcés de restituer les contours et la volumétrie d’origine du monument, avant d’en étudier la composition et la structure. Une attention particulière a été apportée à la distribution et la hiérarchisation des espaces, révélatrices d’une conception unique synthétisant plusieurs programmes architecturaux. Outre une relecture de ce monument singulier, ces travaux apportent de nouveaux éléments de compréhension qui affinent notre connaissance des sanctuaires de l’Égypte gréco-romaine et du système de pensée dont ils sont l’expression.

Abstract

Few of the late Egyptian great temples have been the subject of detailed architectural analysis, despite the fact that their decoration and texts are now widely published. The Repit Temple in Athribis, the focus of an extensive research program lead by the Eberhard Karls University of Tübingen since 2003, is an exception. The study of the monument itself, the results of which are presented here, was conducted alongside that of the texts. The original layout and volumetry of the monument have been reconstructed based on a precise survey of the structures still in situ, leading to a study of its composition and its structure. Particular attention was paid to the distribution and hierarchy of spaces, revealing a unique design synthesizing several architectural programs. In addition to a re-reading of this singular monument, this work develops new conceptual tools that refine our knowledge of the Graeco-Roman temples of Egypt and of the thought processes of which they are the expression.