Matthieu CASSIN

Diplôme :
HDR
Date :
samedi 11 décembre 2021 - 14:00
De Grégoire de Nysse à l’époque moderne : histoire des manuscrits, des textes et des doctrines patristiques

Matthieu Cassin présente ses travaux en soutenance en vue de l'obtention de l'Habilitation à diriger des recherches

  • Lieu :  Campus Condorcet, centre de colloques, salle 100, Place du Front Populaire - 93322 Aubervilliers
  • Jury : Morwenna Ludlow, Olivier Munnich, Peter Van Deun, Erich Lamberz, Brigitte Mondrain, Marie-Odile Boulnois

Matthieu Cassin, chargé de recherche à l’Institut de recherche et d’histoire des textes (CNRS, UPR 841) depuis 2012, travaille sur les textes patristiques grecs, leur transmission et leur réception dans le monde byzantin, ainsi que sur l’histoire des textes, des livres et des bibliothèques à Byzance. Il est en particulier spécialiste de Grégoire de Nysse, et plus largement des auteurs chrétiens de langue grecque de la seconde moitié du 4e siècle ; il a publié, avec Christian Boudignon, l’édition et traduction des Homélies sur le Notre Père de Grégoire de Nysse, et avec Paul Géhin et Marie-Josèphe Rondeau, l’édition et traduction des Scholies aux Psaumes d’Évagre le Pontique. M. Cassin participe ou a participé à plusieurs projets de catalogage de manuscrits grecs (Istanbul, Bibliothèque du Patriarcat œcuménique ; Paris, Bibliothèque de l’Institut français d’études byzantines).
Outre un dossier de publication composé d’une monographie, de trois ouvrages en collaboration et de deux directions d’ouvrage, ainsi que de soixante articles ou chapitres d’ouvrages publiés ou inédits, le dossier d’habilitation comporte un mémoire inédit intitulé : « Du calame au corpus : composition, transmission et réception des œuvres de Grégoire de Nysse ». Ce mémoire présente la première étude d’ensemble sur la transmission et la réception des œuvres de cet auteur, envisagées depuis leur contexte d’écriture jusqu’à leur réception dans le monde byzantin. L’une des questions principales qui est envisagée est celle de la date et du contexte d’organisation d’un ou de plusieurs corpus des textes nysséens. En effet, les œuvres de Grégoire ont longtemps circulé à l’état séparé et n’ont pas été réunies avant les 10e-11e siècle ; encore ces tentatives n’ont-elles connu qu’une postérité limitée. De ce fait, les textes nysséens ont largement été lus séparément les uns des autres et les auteurs postérieurs à Grégoire n’ont souvent eu accès qu’à une portion limitée de sa production. Après une présentation d’ensemble de la production textuelle de l’évêque de Nysse et des modalités de sa circulation, ainsi que des principaux manuscrits-corpus, l’étude porte sur trois œuvres ou groupes d’œuvres : Discours catéchétique, Sur l’âme et la résurrection, homélies pascales. Dans chaque cas est proposée une étude du contexte de composition, de la tradition manuscrite et du contexte de transmission, des principaux paratextes, en particulier des éventuelles divisions en chapitres, et de la réception. Le dernier chapitre est consacré à une enquête à travers la tradition indirecte, en particulier jusqu’à la fin du 6e siècle, tant du point de vue textuel que de celui de la réception intellectuelle des textes nysséens.
Cette étude s’inscrit dans le contexte plus large d’une réflexion sur les modalités de lecture et d’interprétation de la littérature grecque chrétienne, et de leurs variations depuis le moment de l’écriture d’une œuvre jusqu’aux différentes périodes où elle est lue et utilisée.