Massimo DAL BIANCO

Diplôme :
Doctorat
Mention :
Histoire, textes et documents
Date :
jeudi 08 juillet 2021 - 11:00
Pour une édition de la Suite Guiron : étude et édition critique partielle du ms. Arsenal 3325

Massimo DAL BIANCO soutiendra sa thèse de doctorat préparée sous la direction de M. Fabio ZINELLI et M. Lino LEONARDI

Co-tutelle avec l'Université de Sienne (ITALIE)

  • Palazzo San Niccolò, via Roma 56, 53100, Siena (Italia). Salle : Aula 145
  • Jury : M. Fabio ZINELLI, M. Lino LEONARDI, M. Marco INFURNA, M. Richard TRACHSLER, M. Claudio LAGOMARSINI

Résumé

L’objectif de cette thèse est de proposer une étude globale du texte de la Suite Guiron, troisième branche du cycle de Guiron le Courtois, et une édition critique partièlle de la seconde moitié de l’oeuvre, ainsi que l’édition de sa Continuation, récit monotestimoniel jusqu’à présent inédit. Après un bref historique critique de ces textes et du cycle dans son ensemble, nous analyserons dans le premier chapitre la relation entre la Suite et les autres branches. L’auteur de la Suite réutilise des personnages et des motifs narratifs du Roman de Méliadus et du Roman de Guiron, lorsqu’il se propose de raconter ce qui se passe dans l’intervalle qui sépare ces deux romans. La première branche du cycle représente donc le passé dont la mémoire fait l’objet de discussions entre les protagonistes de la Suite; la deuxième branche représente un avenir déjà écrit vers lequel les personnages tendent. Nous proposerons ensuite un nouvel agencement des relations entre la Suite, sa Continuation et la partie la plus ancienne du raccord cyclique qui unit Méliadus et Guiron (Lath. 52-57) sur la base du travail déjà réalisé par Nicola Morato, re-discuté et développé ici. Enfin, les deux derniers paragraphes sont consacrés à l’analyse de la structure interne de la Suite Guiron et à la réutilisation, pour une série d’épisodes, d’une partie du Tristan en prose, source sur laquelle l’auteur de la Suite façonne le passé du protagoniste Guiron, dans l’intention de le comparer aux grands héros des romans en prose précédents, Tristan et Lancelot. Le deuxième chapitre commence par une description des manuscrits qui transmettent les textes publiés, pour continuer avec l’examen des relations entre les témoins de la Suite Guiron. Puisqu’il n’y a aucun morceau du texte transmis par au moins trois témoins, nous avons comparé le seul manuscrit qui transmet le texte complet de ce qui reste de la Suite, A1, aux autres manuscrit ou fragments. La relation de descriptio qui unit T à A1 se trouve confirmée, alors que celles qu’entretient ce dernier manuscrit avec les deux fragments, Mn et Mod1, ou avec Fi, un manuscrit qui ne transmet que quelques épisodes de la Suite, demeurent plus floues. Par la suite, nous avons analysé la relation entre A1 et les Aventures des Bruns, une compilation d’épisodes guironiens tirés en grande partie de la Suite Guiron, confirmant les résultats de Claudio Lagomarsini, éditeur des Aventures, qui avait déjà montré comment leur compilateur n’avait pas tiré les épisodes d’A1 mais de l’un de ses collatéraux perdus. Enfin, nous y discutons certaines incohérences des textes donnés par A1 et 5243, seul témoin de la Continuation de la Suite Guiron. Le troisième chapitre consiste en l’analyse linguistique des quatre témoins utilisés pour l’édition. Une analyse plus détaillée de la scripta d’A1 et de celle de 5243, manuscrits sur lesquels se base inévitablement la graphie de l’édition, est suivie d’une brève analyse de la scripta des fragments Mod1 et de l’étude des éléments les plus connotés de la langue du copiste de Fi, manuscrit qu’il semble possible de localiser en Ligurie sur la base de ses caractéristiques linguistiques et de sa décoration. Aprés avoir exposé les critères adoptés pour l’établissement du texte critique et pour la transcription des manuscrits utilisés comme référence, nous présentons le texte critique de la partie inédite de la Suite Guiron et celui de sa Continuation, suivis de quelques commentaires sur des endroits spécifiques du texte jugés problématiques ou nécessitant des explications supplémentaires. À la fin, nous fournissons une bibliographie divisée entre textes, études, dictionnaires et répertoires lexicaux en ligne, et manuscrits numérisés.

Abstract

The objective of this thesis is to provide a comprehensive study of the text of the Suite Guiron, third branch of the cycle of Guiron le Courtois, and a partial critical edition of its second half, as well as the edition of his Continuation, a monotestimonial tale hitherto unpublished. After a brief critical history of these texts and of the cycle as a whole, I analyze in the first chapter the relationship between the Suite and the other branches. The author of the Suite reuses characters and narrative motifs from the Roman de Méliadus and the Roman de Guiron, when he sets out to recount what takes place in the interval between these two novels. The first branch of the cycle therefore represents the past, the memory of which is the subject of discussions between the main characters of the Suite; the second branch represents an already written future towards which the characters progress. I then propose a new arrangement of the relations between the Suite, its Continuation and the oldest part of the cyclic connection which unites Méliadus and Guiron (Lath. 52-57) on the basis of the work already carried out by Nicola Morato, re-discussed and developed here. Finally, the last two paragraphs are devoted to the analysis of the structure of the Suite Guiron and to the reuse, for a series of episodes, of part of the Tristan en prose, a source on which the author of the Suite shapes the past of the protagonist Guiron, intending to compare it to the great heroes of previous prose novels, Tristan and Lancelot. The second chapter begins with a description of the manuscripts which transmit the texts, to continue with the examination of the relationships between the witnesses of the Suite Guiron. Since there is no piece of the text transmitted by at least three witnesses, I compared the only manuscript which transmits the complete text of what remains of the Suite, A1, to the other manuscripts or fragments. The descriptio relation which unites T to A1 is confirmed, whereas those which this last manuscript maintains with the two fragments, Mn and Mod1, or with Fi, a manuscript which transmits only a few episodes of the Suite, remain more vague. Subsequently, I analyzed the relationship between A1 and Les Aventures des Bruns, a compilation of Guironian episodes drawn largely from the Suite Guiron, confirming the results of Claudio Lagomarsini, publisher of the Adventures, who had already shown how their compiler had not drawn the episodes from A1 but from one of his lost collateral. Finally, I discuss certain inconsistencies in the texts given by A1 and 5243, the only witness of the Continuation of the Suite Guiron. The third chapter consists of the linguistic analysis of the four witnesses used for the edition. A more detailed analysis of the scripta of A1 and that of 5243, manuscripts on which the spelling of the edition is inevitably based, is followed by a brief analysis of the scripta of the Mod1 fragments and a study of the most connoted elements of the language of the copyist of Fi, a manuscript which it seems possible to locate in Liguria on the basis of its linguistic characteristics and its decoration. After having exposed the criteria adopted for the establishment of the critical text and for the transcription of the manuscripts used as reference, I present the critical text of the unpublished part of the Suite Guiron and that of its Continuation, followed by some notes on specific passages of the text deemed problematic or requiring additional explanation. At the end, I provide a bibliography divided between texts, studies, online dictionaries and lexical directories, and digitized manuscripts.