Kévin CHARRIER

Diplôme :
Doctorat
Mention :
Histoire, textes et documents
Date :
samedi 21 mai 2022 - 09:00
Monnaie et société chez les Éduens (Ier-Ve siècles). Approches historique, archéologique et muséologique

Kévin CHARRIER soutiendra sa thèse de doctorat préparée sous la direction de M. Antony HOSTEIN

  • Institut National d'Histoire de l'Art - 2, rue Vivienne - 75002 Paris. Salle : Vasari
  • Jury : M. Antony HOSTEIN, M. Pierre NOUVEL, Mme Sylvia NIETO-PELLETIER, M. Jean-Marc DOYEN, M. Vincent DROST, Mme Agathe LEGROS, M. Michel AMANDRY

Résumé

Cette thèse vise à étudier l’intégration du territoire éduen dans l’Empire romain entre le Ier et le Ve siècle à travers l’examen des monnaies d’or isolées et des dépôts monétaires mis au jour au sein de ce territoire. Ce corpus est constitué de nombreuses découvertes anciennes souvent mentionnées par les sociétés savantes locales ou encore par Adrien Blanchet dans ses travaux entre les XVIIIe et XIXe siècles. Il peut également s’agir de trouvailles plus récentes réalisées dans le cadre de l’archéologie préventive et programmée ou bien de découvertes fortuites. Cette documentation est analysée à travers un prisme chronologique afin de cerner l’évolution de la composition des enfouissements et de la pratique des dépôts monétaires au gré des événements historiques et des réformes monétaires. Une deuxième grille d’analyse réside dans la typologie du mobilier numismatique. Il convient, lorsque cela est possible, de catégoriser les découvertes. S’agit-il de dépôts liés à une thésaurisation, à un climat d’insécurité, à un acte cultuel, ou encore à une perte? Il en est de même pour les monnaies d’or isolées, les coins monétaires et les médaillons, qui relèvent d’usages particuliers. La documentation est également analysée à travers les contextes archéologiques des découvertes, essentiels pour la bonne interprétation des données. L’hétérogénéité de ces contextes permet d’observer les flux monétaires au sein de divers types de sites, tant dans les villes que dans les campagnes. Enfin, une attention particulière est portée aux usages et usagers du mobilier numismatique. L’ensemble de ces éléments permet de cerner d’une part les caractéristiques d’une bonne intégration de ce territoire et d’autre part ses spécificités propres.

Abstract

This thesis aims to study the integration of the civitas Aeduorum in the Roman Empire between the Ist and the Vth century through the single gold finds and coin hoards discovered in this territory. This corpus is composed of numerous ancient finds often mentioned by local groups of scholars or mentionned Adrien Blanchet’s work between the XVIIIth and the XIXth centuries. It may also include more recent discoveries made in the context of preventive and programmed archaeology and, to a lesser degree, chance finds. Moreover, new discoveries tend to increase this corpus of coin hoards and single gold finds. The work is based on a chronological analysis in order to identify the evolution of the composition of the hoards and the practice of hoarding according to historical events and monetary reforms. A second analytical approach concerns the typology of the discoveries. When it’s possible, the coin hoards should be categorised: are they linked to a particular kind of hoarding, to a climate of insecurity, to a ritual act, or to a loss? The same approach is available for to the single gold finds, the dies and the medallions, which are used for specific functions. The work is also based on a observation of the archaeological contexts of the finds, which are essential for the interpretation of the data. The heterogeneity of these contexts makes it possible to observe the monetary streams within various types of sites, both in towns and in the countryside Finally, a particular attention is focused on the uses and users of numismatic material. All of these elements allow us to identify not only the characteristics of a well-integrated territory but also its specificities.