Jean-Baptiste CORNE

Diplôme :
Doctorat
Mention :
Histoire, textes et documents
Date :
samedi 20 février 2021 - 15:00
Orner le pouvoir - L'oeuvre des frères Jules-Hugues et Jean-Siméon Rousseau, sculpteur et peintre des Bâtiments du Roi (1767-1821)

 Soutenance en visioconférence

Jean-Baptiste CORNE soutiendra sa thèse de doctorat préparée sous la direction de M. Jean-François BELHOSTE

  • Jury : M. Jean-François BELHOSTE, Mme Valérie NEGRE, M. Patrick MICHEL, Mme Michèle BIMBENET-PRIVAT, M. Yves CARLIER, Mme Daniëlle KISLUK-GROSHEIDE

Résumé

De la fin du règne de Louis XV jusqu’au retour des Bourbons sur le trône de France, les frères JulesHugues (1743-1806) et Jean-Siméon Rousseau (1747-1820) développèrent un atelier de sculpture et de peinture original et florissant, où les pinceaux du peintre et les gouges du sculpteur s’unirent pour créer des décors d’exception à destination de la famille royale et des élites parisiennes. Sensibles aux évolutions techniques de leur profession, tout en conservant un profond respect pour les pratiques traditionnelles, ils essayèrent tant bien que mal d’imposer leur empreinte au sein d’une importante communauté d’artisans décorateurs qui, selon les différents régimes et crises politiques, connut de nombreuses mutations et évolutions structurelles, sociales, économiques et identitaires. Maîtrisant parfaitement les différents répertoires décoratifs en vogue à la fin du XVIIIe siècle, l’atelier des Rousseau réussit à se faire nom auprès des plus grands architectes royaux et parisiens sans pour autant connaître une fortune critique et publique à la hauteur de leurs productions. Et pourtant, leurs boiseries peintes et/ou sculptées firent la renommée des résidences royales sous le règne de Louis XVI, et de certains hôtels particuliers de la capitale à la veille de la Révolution française.

Abstract

From the end of Louis XV’s reign until the return of the Bourbons to the throne of France, the brothers Jules-Hugues (1743-1807) and Jean-Siméon Rousseau (1747-1820) developed an original and flourishing sculpture and painting workshop in which brushes and gouges united together to create exceptional wood paneling for the royal family and the Parisian elites. Sensitive to the technical developments of their profession, while maintaining a deep respect for traditional practices, they tried somehow to impose their mark in a community of craftsmen which underwent many structural, social, economic and identity changes and evolutions, according to different regimes and political crises. Knowing perfectly ornamental repertoires in vogue in the late eighteenth century, the Rousseau brothers succeeded in making a name for themselves with the most famous royal and Parisian architects without having the favors of public criticism. And yet, their painted and/or carved woodwork made the fame of the royal residences under the reign of Louis XVI and of some mansions on the eve of the French Revolution.