Eric JOLLY

Diplôme :
HDR
Date :
mardi 02 mars 2021 - 00:00
Le pouvoir des textes et des hommes

Eric JOLLY présente ses travaux en soutenance en vue de l'obtention de l'Habilitation à diriger des recherches

  • Lieu : Visioconférence
  • Jury : M. CIARCIA Gaetano, Mme BLANCHY Sophie, M. VITI Fabio, M. CASAJUS Dominique, Mme COQUET Michèle, M. LESERVOISIER Olivier, M. HOUSEMAN Michael

Les recherches anthropologiques d'Eric Jolly se construisent autour de deux axes principaux ayant pour points communs une perspective historique et une orientation politique similaires, une référence identique aux Dogon ou à leurs études, et enfin une même attention accordée au contexte d’énonciation afin de comprendre la fabrication et le sens d’un discours ou d’un « texte », qu’il soit écrit ou oral, littéraire ou scientifique.
Le premier pan de ces études cherche à montrer comment l’histoire singulière de chaque région ou de chaque groupe dogon a produit non seulement des structures politiques très diverses, mais aussi, par voie de conséquence, des réponses très variées au niveau de leur organisation militaire, de leurs classes d’âge, de leurs institutions religieuses, du contenu et de l’usage de leurs récits fondateurs, ou encore de leur rapport au pouvoir, à l’espace, au passé, à la sorcellerie et à l’émergence individuelle.
Le second axe des recherches d'Eric Jolly, centré sur les missions ou sur l’école Griaule, concerne l’histoire et l’épistémologie de l’ethnologie française. En exploitant les archives disponibles, ces travaux interrogent à la fois l’institutionnalisation de la discipline, ses méthodes, ses présupposés et ses liens avec le contexte colonial, le voyage ou la littérature. Ils proposent également une réflexion sur l’incidence des procédés graphiques et des méthodes de classement des premiers ethnologues sur leurs activités cognitives et, in fine, sur les résultats de leurs recherches et sur la récupération ultérieure de leurs écrits. Le manuscrit inédit présenté pour cette habilitation analyse d’ailleurs la circulation et l’appropriation mondiales des traits culturels dogon emblématiques construits ou valorisés par l’école Griaule.