Emanuela GARATTI

Diplôme :
Doctorat
Mention :
Histoire, textes et documents
Date :
lundi 14 décembre 2020 - 15:00
Quand les pouvoirs se rencontrent. Une étude sur la représentation des échanges officiels dans la diplomatie Sino-Tibétaine entre les 7e et 9e siècles / When Powers Meet. A Study of the Representation of Official Encounters in Sino-Tibetan Diplomacy Between 7th and 9th Centuries

Emanuela GARATTI  soutiendra sa thèse de doctorat préparée sous la direction de M. Pierre MARSONE et M. Brandon DOTSON

Co-tutelle avec l'université Ludwig Maximilian de Munich (ALLEMAGNE)

  • Lieu : visioconférence
  • Jury : M. Pierre MARSONE, Mme Carmen MEINERT, M. Armin SELBITSCHKA, M. Charles RAMBLE, M. Brandon DOTSON, M. Jeroen DUINDAM

Résumé

Cette thèse explore la question de la représentation des rencontres officielles entre l'Empire tibétain et la dynastie Tang entre les 7e et 9e siècles de l'ère actuelle. Adoptant une approche basée sur l'exploitation des sources primaires chinoises et tibétaines, cette étude met en dialogue différents types de documents, principalement textuels et épigraphiques. Cette recherche vise à apporter une nouvelle vision des échanges sino-tibétains à l'époque médiévale, à travers l'analyse à la fois des objets qui circulaient entre les deux cours, mais aussi à travers l'investiture de dirigeants étrangers et de leurs représentants, notamment par mode d'attribution des titres et insignes véhiculant le pouvoir de la cour. Cette étude considère également le rôle et les caractéristiques des agents véhiculant la représentation du pouvoir impérial: ambassadeurs, ministres et princesses traversaient la frontière entre les deux royaumes et étaient les premiers et plus importants représentants leur propre cour.

Abstract

When Powers Meet. A Study of the Representation of Official Encounters in Sino-Tibetan Diplomacy Between 7th and 9th Centuries

This thesis explores the question of the representation of official encounters between the Tibetan Empire and the Tang dynasty between the 7th and 9th centuries of the current era. Adopting an approach based on the exploitation of Chinese and Tibetan primary sources, this study brings into dialogue different types of documents, mainly textual and epigraphic. This research aims to provide a new vision of Sino-Tibetan exchanges in medieval times, through the analysis both of the objects that circulated between the two courts, but also through the investiture of foreign leaders and their representatives, in particular by conferral of titles and insignia conveying the power of the court. This study also considers the role and characteristics of the agents vehiculating the representation of imperial power: ambassadors, ministers and princesses crossed the border between the two kingdoms and were the first and most important representatives of their own court.