Diletta BIAGINI

Diplôme :
Doctorat
Mention :
Histoire, textes et documents
Date :
jeudi 27 mai 2021 - 09:00
Histoire des confréries juives de Modène à l'époque moderne

Diletta BIAGINI soutiendra sa thèse de doctorat préparée sous la direction de Mme Judith OLSZOWY-SCHLANGER

  • visioconférence
  • Jury : Mme Judith OLSZOWY-SCHLANGER, M. Corrado MARTONE, M. Giancarlo LACERENZA, M. Emma ABATE

Résumé

Cette contribution vise à reconstruire l'histoire des associations caritatives juives actives à Modène à l'époque moderne. À travers l'analyse des registres, qui ont été conservés dans les archives les plus variées et qui sont restés jusqu'à aujourd'hui pour la plupart inexplorés, appartenant aux différentes sociétés ou confréries de Modène, on a tenté de reconstruire non seulement l'histoire historique de ces instituts, mais faisant partie de l'histoire de la société juive, avec ses problèmes, enfermés à l'intérieur du ghetto. Partant du concept misnaïque de Sedaqah, jusqu'au concept philanthropique de charité, en passant par la comparaison fondamentale avec les confréries chrétiennes, et l'analyse des confréries d'autres villes italiennes déjà largement étudiées, à travers l'étude de ces registres, en particulier les statuts et les règles que ces associations se sont données, il a été possible de reconstruire les aspects pertinents de la vie matérielle et culturelle qui caractérisait la communauté juive de Modène à l'époque de Modène. La communauté modenaise était peuplée de plus de quinze confréries, actives dans la même période historique, qui avaient à la fois des fins religieuses et caritatives envers cette partie de la population qui avait le plus besoin d'aide, et accueillait une fraternité entièrement féminine qui s'est avérée unique. en Europe, puisque toute sa documentation a été préservée, ce qui ne s'est pas produit pour les autres confréries féminines. Cette étude se propose de donner un aperçu des sources susmentionnées, pour la plupart non publiées, d'une extrême importance pour la reconstruction d'aspects pertinents de la vie matérielle et culturelle de la communauté juive de Modène.

Abstract

This contribution intends to reconstruct the historical story of the Jewish charitable associations active in Modena during the modern age. Through the analysis of the registers, which have been preserved in the most varied archives and which have remained until today for the most part unexplored, belonging to the various companies or brotherhoods of Modena, an attempt has been made to reconstruct not only the historical history of these institutes, but part of the history of Jewish society, with its problems, locked up inside the ghetto. Starting from the misnaic concept of Sedaqah, up to the philanthropic concept of charity, through the fundamental comparison with the Christian brotherhoods, and the analysis of the brotherhoods of other Italian cities already extensively studied, through the study of these registers, in particular the statutes and rules that these associations gave themselves, it was possible to reconstruct relevant aspects of the material and cultural life that characterized the Jewish community of Modena during the Modena age. The Modenese community was populated by more than fifteen brotherhoods, active in the same historical period, which had both religious and charitable purposes towards that part of the population most in need of help, and hosted an all-female brotherhood that turned out to be unique in Europe, since its entire documentation has been preserved, something that has not happened for other female brotherhoods. This study intends to provide an overview of the aforementioned sources, for the most part unpublished, of extreme importance for the reconstruction of relevant aspects of the material and cultural life of the Modenese Jewish community.