Christophe PROUST

Diplôme :
Doctorat
Mention :
Histoire, textes et documents
Date :
lundi 13 décembre 2021 - 14:00
Les marins et les officiers des flottes de guerre romaines pendant les premiers siècles de l'Empire (recherches d'histoire militaire et d'histoire sociale)

Christophe PROUST soutiendra sa thèse de doctorat préparée sous la direction de M. François BERARD

  • Maison des Sciences de l'Homme - 54 boulevard Raspail, 75006 Paris. Salle : 15
  • Jury : M. François BERARD, M. Benoît ROSSIGNOL, M. Pierre COSME, M. Dan DANA, M. Michel REDDÉ, Mme Catherine SALIOU

Résumé

Cette thèse est une étude des marins des flottes de guerre romaines durant les premiers siècles de l’Empire, du règne d'Auguste jusqu’au milieu du IIIe siècle. Elle comprend un catalogue des inscriptions où les marins apparaissent. Les diplômes militaires sont aussi considérés et nous en présentons un tableau synthétique. Il est aujourd’hui important de confronter ces deux types de sources qui peuvent donner des visions différentes ou complémentaires tant dans le domaine de l’histoire militaire que dans celui de l’histoire sociale. Ce travail se centre essentiellement sur les marins eux-mêmes, des simples soldats aux navarques. Nous essayons de cerner un peu mieux les grandes étapes de la vie des marins. De quels milieux sociaux proviennent-ils ? Quelles sont les procédures de recrutement ? Quelles sont leurs missions ? Nous mettons aussi en évidence à travers les rares cursus qui nous sont parvenus qu’il pouvait exister des passerelles entre les flottes et les unités terrestres de l’armée. Ce travail comporte une étude de la structure hiérarchique des flottes, des grands bassins de recrutement et des statuts des marins. Les stratégies sociales des marins sont aussi abordées. La grande majorité est d’origine pérégrine et ils se servaient de leur passage dans l'armée pour obtenir un meilleur rang dans la société romaine. Il s'agit ainsi d'étudier leurs familles et les communautés militaires qu’ils ont pu former notamment dans les deux bases les plus importantes de Misène et de Ravenne en Italie. Nous regardons aussi les provenances sociales et géographiques des épouses de marins. Nous étudions à la fin le devenir de leurs enfants. Quelles interactions pouvaient avoir les communautés militaires de marins avec leur espace proche ? Quelles sont aussi les interactions et les logiques à l’oeuvre entre le centre impérial dominant et les périphéries qu’elles soient provinciales, familiales ou individuelles ?

This thesis is a study about the sailors of the Roman imperial fleets during the firsts centuries of the imperial period, from Augustus rule to the second part of the IIId century. We present the corpus of the inscription where sailors appear. The military diplomas are also present and they represent an important element of our reflexion with the inscriptions. It is important today to compare these two types of sources which can give different or complementary visions both in the field of military history and in that of social history. We are trying to identify a little better the major stages in the life of sailors. What social backgrounds do they come from? What are the recruitment procedures? What are their missions ? We also highlight through the rare careers that have come down to us that there could be bridges between the fleets and the army's land units This work is essentially centered on the sailors themselves : from privates to navarchs. We studie the hierarchy of the Roman fleets, the most important recruitment regions and sailors’ status. This work also deals with social strategies of the sailors. Most of them were peregrines and they used the army as a way to get higher into the Roman society. It is not only a sailors' study but also a sailors’ families and military communities they could created by example in the most important bases at Misenum or Ravenna in Italy. We also look at the social and geographical origins of the wives of sailors. At the end, we are studying the future of the sailors' children. What were their interactions with their close space ? What were the interactions between the imperial center and peripheries whether provinces, families or even individual people under the Roman domination ?