Christelle ROUILLE

Diplôme :
Doctorat
Mention :
Histoire, textes et documents
Date :
samedi 12 juin 2021 - 14:00
Le dais. Lexiques, symboles et représentations, XVe et XXe-XXIe siècles

Christelle ROUILLE soutiendra sa thèse de doctorat préparée sous la direction de Mme Agnès CALLU

  • Institut national d'histoire de l'art (INHA) - Galerie Colbert - 2, rue Vivienne, 75002 Paris. Salle : Vasari
  • Jury : Mme Agnès CALLU, M. François-René MARTIN, M. Arnaud TIMBERT, M. Bertrand PRÉVOST, M. Emanuele QUINZ

Résumé

Si le dais médiéval subsiste jusqu’à la fin des monarchies européennes, l’engouement pour celui-ci s’est rapidement estompé avec la chute de ces dernières, menant à l’oubli de l’objet et de son nom. Il est ainsi frappant d’observer à quel point le dais – d’apparat, liturgique et d’architecture – est un objet totalement méconnu aujourd’hui. S’il se révèle que nous le connaissons vaguement pour l’avoir aperçu lors de visites touristiques dans des châteaux ou sur les façades des cathédrales gothiques, nous ne savons plus à quoi le mot dais se réfère. Mais la structure du dais a-t-elle réellement disparu de notre monde contemporain ? Si nous nous plaçons dans une lignée warburgienne et que nous pensons à un temps qui sans cesse renaît, alors nous pouvons émettre l’hypothèse selon laquelle la structure du dais a pu survivre dans l’art contemporain. Pourquoi et de quelles manières le concept et la forme du dais persistent dans l’art contemporain occidental alors qu’ils apparaissent aujourd’hui confus et dépassés, sinon inconnus pour le plus grand nombre ? Les termes de persistance et de survivance font appel à une forme d’inconscient culturel collectif qui voudrait que les artistes réemploient des formes déjà observées, mais dont ils ne cherchent pas à reproduire volontairement les traits. La stratégie de cette étude est de sélectionner des oeuvres du XVe siècle et des oeuvres des années soixante à nos jours, françaises, flamandes et italiennes, afin de mener l’enquête sur les possibles ressemblances entre les nouvelles et anciennes formes du dais. Le souci est de définir précisément les éléments qui peuvent être considérés comme des réminiscences de l’ancienne forme du dais, ce que nous appelons les « manières de dais ». Il est ainsi nécessaire de comprendre ce qu’est un dais et les enjeux auxquels il est relié, du point de vue des lexiques, des symboles et des représentations.

Abstract

If the medieval canopy of state remains until the end of the European monarchies, the enthusiasm for it faded rapidly after their collapse, leading to the loss of the object and its name. It is thus stunning to realize how the canopy of state and its twins, the liturgical canopy and the gothic canopy, are nowadays totally unknown and unexploited structures. If we vaguely know the canopy for having encountered it during a touristic visit of a castle or on the facade of Gothic cathedrals, we do not know any more what the word canopy [dais in French] refers to. Has the canopy disappeared from our contemporary world? If we adopt an anthropological viewpoint and think, after Aby Warburg, of a time which is always reborn, then we can imagine that the structure of the medieval canopy may have survived in contemporary art. Why and how do the notion and the shape of the canopy persist in Western contemporary art while today they seem confused and outdated? The words persistence and survival have to do with the collective unconscious, which implies that the artists reuse some forms that already appeared in the past without looking for reproducing them consciously, deliberately. The strategy of this study is to select French, Flemish and Italian artworks of the 15th century and from 1960 to nowadays in order to investigate the possible similarity between the new and the ancient forms of the canopy. The goal is to define rigorously what the reminiscences of the shape of the old canopy are, which we call “manners of canopy” [“manières de dais”]. It is thus needed to know exactly what a canopy is and what concerns are related to it in terms of lexicons, symbols and representations.