Céline TARDY

Diplôme :
Doctorat
Mention :
Systèmes intégrés, environnement et biodiversité
Date :
vendredi 09 juillet 2021 - 09:30
Etude des grands mammifères marins en Méditerranée pour mieux adapter les politiques de conservation

Céline TARDY soutiendra sa thèse de doctorat préparée sous la direction de M. Serge PLANES

  • CRIOBE - 58 Rue Paul Alduy, Bât. R, 1er étage - 66860 PERPIGNAN. Salle : salle de réunion.
  • Jury : M. Serge PLANES, M. Serge PLANES, M. Olivier REY, Mme Claudie DOUMS, M. Denis ODY, M. Jean-Luc JUNG, Mme Cécile FAUVELOT, Mme Hélène LABACH

Résumé

Le Rorqual commun, Balaenoptera physalus, est le plus grand mysticète présent en Méditerranée. Sa population Méditerranéenne est considérée comme résidente et distincte de celle présente dans l’Atlantique. Cette espèce est largement menacée par les activités anthropiques et les connaissances sur cette population sont limitée. Ce travail de thèse a permis d’augmenter les connaissances (taille réelle et efficace, structure de la population, liens de parenté, histoire démographique) afin de pouvoir protéger au mieux l’espèce. Les différentes analyses réalisées sur des marqueurs microsatellites nouvellement développés ainsi que sur des données de photo-identification ont permis d’estimer la taille réelle de la population à 1 300 individus et la taille efficace entre 400 et 500 individus. De plus, nous avons identifié une forte diminution (par un facteur de 3.6) de la taille de la population depuis 260 000 ans. Au cours de cette thèse, d’autres éléments importants ont été mis en évidence, la population Méditerranéenne ne présente pas de structure génétique et est composée de quelques grandes familles. Au sein de ces familles, des pleins frères et soeurs ont été découverts, ce qui est une première chez les cétacés. L’ensemble des résultats obtenus au cours de cette thèse augmente les connaissances que l’on a sur cette espèce et sur cette population. Ils seront utiles dans la mise en place de futures mesures de conservation dans le but de protéger cette espèce vulnérable mais aussi les autres cétacés présents dans la zone.

Abstract

The fin whale, Balaenoptera physalus, is the largest mysticete in the Mediterranean Sea. Its Mediterranean population is considered as resident and distinct from that of the Atlantic. This species is threatened by human activities and scientific knowledge on this species is limited. This thesis has improved our collective understanding of fin whale demographics and life history traits (current and effective size, population structure, parentage links, demographic history) and will help to protect the species. Using newly developed microsatellite markers and photo-identification data, we estimated the population size at 1,300 individuals and the effective size between 400 and 500 individuals. Furthermore, we identified a decrease (by 3.6) in effective size which began 260,000 years ago. Over the course of this thesis, other important discoveries were made, including the finding that the Mediterranean population lacks a genetic structure, and is a population composed of large families. Further, and for the first time ever in whales, full-siblings were discovered within these families. The results of this thesis not only contribute to enhancing our general knowledge for the fin whale, but will be used to define further conservation measures to protect this vulnerable species and other cetaceans present in the Mediterranean and beyond.