Carole HOFSTETTER

Diplôme :
Doctorat
Mention :
Histoire, textes et documents
Date :
vendredi 29 janvier 2021 - 14:00
Recherches sur l'histoire du texte de l'Introduction arithmétique de Nicomaque de Gerasa

Carole HOFSTETTER soutiendra sa thèse de doctorat préparée sous la direction de Mme Brigitte MONDRAIN

  • Jury : Mme Brigitte MONDRAIN, M. Bernard VITRAC, Mme Micheline DECORPSFOULQUIER, M. Francesco D'AIUTO, M. Philippe HOFFMANN

Résumé

La thèse s'intéresse à l'histoire du texte de l'Introduction arithmétique de Nicomaque de Gerasa. Rédigé au tournant des Ier et IIe siècles de notre ère, ce traité utilisé pour l'enseignement a constitué un ouvrage essentiel pour l'étude des sciences à la fin de l'antiquité en contexte néoplatonicien. Par le biais de ses traductions et adaptations en différentes langues, il circule au Moyen Âge autour du bassin méditerranéen, jusqu'à atteindre l'Espagne, puis la France au XIVe siècle. L'ouvrage a été également beaucoup lu et commenté en grec. L'histoire de la tradition manuscrite grecque n'a pas été étudiée spécifiquement jusqu'à présent. Elle comprend un nombre important de témoins dont les plus anciens remontent à la période médiévale byzantine. Le texte continue d'être copié et étudié à la Renaissance en Occident. Ces recherches doctorales constituent la première étude qui examine les relations entre les différents témoins.

Abstract

The thesis focuses on the history of the text of Nicomachus Gerasenus' Arithmetic Introduction. Written at the turn of the 1st and 2nd centuries AD, this treatise used for teaching was an essential work for the study of science at the end of antiquity in Neoplatonic context. Through its translations and adaptations into different languages, it circulates in the Middle Ages around the Mediterranean basin, until reaching Spain, then France in the fourteenth century. The treatise has also been widely read and commented on in Greek. The history of the Greek manuscript tradition has not been studied specifically so far. It includes a large number of witnesses, the oldest of which date back to the medieval Byzantine period. The text is continues to be copied and studied during the Renaissance in the West. This doctoral research is the first study that examines the relationships between the different witnesses.