Henri Saint-Simon et le rejet de la violence

samedi 28 novembre 2020 - 09:00 - 17:00

Henri Saint-Simon et le rejet de la violence. Colloque du 28 novembre 2020.

Plusieurs aspects de la pensée de Henri Saint-Simon et de ses disciples seront analysés dans ce colloque, et comparés et contrastés notamment avec la philosophie du Mahātma Gandhi et les mouvements inspirés par lui.

Samedi 28 novembre 2020, de 9h à 17h

Colloque international en français organisé par Jan Houben

Cliquez sur le bouton pour vous inscrire aux conférences

Depuis le Bouddha (Ve -IVe siècles avant notre ère), le fondateur du bouddhisme qui eut une large diffusion en Inde et dans des vastes régions d'Asie, et jusqu'au Mahātma Gandhi (1869- 1948), qui utilisa la résistance non-violente dans la lutte pour l'indépendance de l'Inde et la fin de la domination coloniale britannique, l'Inde a été témoin de l’émergence de diverses théories et pratiques de la non-violence.

Bien que le Mahātma Gandhi soit souvent considéré comme le père fondateur des mouvements non violents modernes, le monde occidental compte également un certain nombre de penseurs et d'acteurs propageant des formes non violentes d'activisme. Un héros majeur oublié de l'activisme non-violent était Henri Saint-Simon (1760-1825), qui théorisa aussi des moyens pour renforcer la paix et la consolider en son temps – une ère de transition entre le militarisme et le féodalisme de l'Ancien Régime marquée par les premiers débuts d’une société industrielle. Dans ce colloque, plusieurs aspects de la pensée de Saint- Simon et de ses disciples seront analysés, et comparés et contrastés notamment avec la philosophie du Mahatma Gandhi et les mouvements inspirés par lui.

Programme

Note d’introduction par Charles Malamoud (Directeur d’études honoraire, EPHE-PSL).

Intervenants (par ordre alphabétique) :
Sudhir Chandra (Corresponding Fellow IEA de Nantes) : “Since Gandhi: Growing Anxiety about Non-Violence”.
Marc Chopplet (Philosophie, Fellow IEA de Nantes 2015-2016) : “Charles Lemonnier (1806-1891) : Les Etats-Unis d'Europe ou comment assurer la paix en Europe ?”.
Juliette Grange (Professeur des Universités en Philosophie, Université de Tours) : “Paix et européanisme chez Saint Simon et Comte”.
Jan Houben (Directeur d’études, EPHE-PSL, Groupe de recherches en études indiennes) : “La ‘magie’ de la non-violence : quelques textes peu connus de l’Inde ancienne”.
Thomas Lalevee (Doctorant en histoire à l'Australian National University (ANU), Canberra, Australie) : “De l'homme à la nature : Saint-Simon et la question de la domination sociale”.
Annie Montaut (Professeur émérite des Universités (hindi, linguistique), INALCO).
Pierre Musso (Professeur des universités, membre du conseil scientifique de l'IEA de Nantes) : “Les quatre fondements de la non-violence chez Saint-Simon”.
Philippe Regnier (Directeur de recherche émérite, ENS de Lyon).
Sayuri Shirase (Docteure en philosophie, Université de Tours, 2019) : “Rejet de la conquête et justification de l'autodéfense. Projet d'administration industrielle par Henri Saint-Simon”.