Yves Bruley dirige le service France Mémoire

mercredi 10 février 2021 - 00:00

À partir de 2021, la mission des commémorations nationales est assurée par l’Institut de France, qui crée le service « France Mémoire ». Le service est dirigé par l’historien Yves Bruley, vice-président aux Relations Internationales de l’École Pratique des Hautes Études.

Logo France MémoireChaque année, « France Mémoire » sélectionnera une cinquantaine d’anniversaires marquants de l’histoire de France.

Dans le but de démocratiser la mémoire, « France Mémoire » aura recours aux moyens de diffusion les plus accessibles. Les ressources mises à la disposition du public associeront la pédagogie et la rigueur scientifique.

Avec « France Mémoire », explique Yves Bruley, il n'y aura plus comme avant "de liste de commémorations historiques qui donnait aux gens l'impression que l'Etat voulait leur imposer une version officielle de l'Histoire". Les événements retenus seront moins nombreux : ce seront à la fois des "commémorations" pour certains thèmes qui ne font pas polémique et des "anniversaires" pour les personnages ou événements qui nécessitent des débats.

Au cours de l’année 2021, plusieurs temps forts rythmeront le programme de « France Mémoire » : autour de la guerre de 1870-1871 en janvier, de Baudelaire en avril, de Napoléon en mai, de La Fontaine en juillet et de Flaubert en décembre. En outre, une initiative d’envergure européenne fera mieux connaître la cantatrice et compositrice Pauline Viardot, née en 1821, figure fondatrice de l’Europe culturelle. Plusieurs dizaines d’autres anniversaires rappelleront des événements, des personnalités ou des œuvres de toutes époques.

Pour accomplir cette mission nationale, « France Mémoire » bénéficie des compétences des membres des cinq académies qui composent l’Institut et couvrent l’ensemble des savoirs et des arts. En outre, des spécialistes reconnus sont sollicités en fonction des sujets.

Créé en 1795, l’Institut de France a pour mission d'offrir aux cinq académies (française, inscriptions et belles-lettres, sciences, beaux-arts, sciences morales et politiques) un cadre harmonieux pour travailler au perfectionnement des lettres, des sciences et des arts, à titre non lucratif. Grand mécène, il encourage la recherche et soutient la création à travers la remise de prix, de bourses et de subventions.