Portrait d'étudiant : Joseph Janiaud

samedi 29 janvier 2022 - 11:30

Entretien avec Joseph Janiaud, Master Sciences du vivant PSL - EPHE (2019-2021).

Joseph JaniaudQuelle est votre formation ?

Après une licence en Biologie à l’université de Paris (anciennement Paris Diderot), jai suivi les deux années du master Sciences du Vivant IMaGHE (Integrative Master for Global Health and Ecology), parcours Biodiversité & Environnement proposé par l’université PSL et encadré par l’EPHE.

Pourquoi avez-vous choisi l’EPHE - PSL ?

Je suis tombé sur la maquette du master en faisant des recherches sur internet afin de poursuivre mes études. Les matières ainsi que l’organisation de la formation m’ont beaucoup plu. Habitant Paris, je cherchais des études à proximité mais j’avais également envie de faire du terrain et de découvrir d’autres universités. Le fait d’avoir des UEs d’une ou deux semaines dans des régions liées aux cours que nous suivions a été un énorme plus et une découverte (Écologie du paysage littoral en Bretagne, Récifs coralliens à Perpignan). Je suis ensuite allé à la Journée Portes Ouvertes qui avait lieu à Paris et j’ai pu discuter avec des enseignants, ce qui m’a conforté dans le choix de vouloir rejoindre ce cursus.

Comment résumeriez-vous votre expérience à l’EPHE - PSL ?

Très enrichissante !
Que cela soit d’un point de vue humain avec les gens de la promo ou certains enseignants-chercheurs, culturel et naturaliste, au vu des différentes sorties de terrain et déplacement effectués ou plus scolaire avec ce que nous avons appris durant les cours.

Partagez-nous votre meilleur souvenir à l’EPHE - PSL !

La première UE du master. Il s’agit d’une semaine en Lozère afin de monter un petit projet scientifique de A à Z. Nous ne nous connaissions pas avec la promotion et cette semaine nous a permis très rapidement d’avoir un bon esprit. Le fait d’être logé tous ensemble y compris avec les enseignants-chercheurs était un très bon contexte pour échanger et apprendre !

Quel est votre projet actuellement (projet d’étude, stage, thèse) ?

J’ai réalisé mon stage de fin d’études (5 mois minimum) dans un laboratoire de recherche en Méditerranée qui portait sur l’impact du contrôle d’une espèce exotique envahissante dans le Parc National de Port-Cros.
Je ne souhaite pas pour l’instant continuer en thèse. J’aimerais m’orienter dans la biologie de la conservation et la gestion d’espaces naturels protégés à travers des CDD en bureau d’étude ou dans des réserves par exemple.

3 conseils pour les futurs étudiants qui voudraient intégrer l’EPHE - PSL ?

Commencer à chercher un stage pour le M1 et le M2 assez en avance (4-5 mois) et ne pas hésiter à relancer les personnes que vous avez contactées ou demander directement aux enseignants-chercheurs de l’EPHE -PSL.
Lors des déplacements liés aux UEs, privilégier les colocs en grand nombre (type airbnb) ou le covoiturage pour réduire le prix (et c’est souvent plus sympa aussi).
Il y a un certains nombres d’UEs optionnelles (notamment en M2), je vous conseille de demander à des anciens étudiants ou des M2 pour les M1 leurs avis et leurs ressentis afin de vous aider à les choisir.

Quel est votre projet professionnel ? Quelles sont vos ambitions ?

Participer à la sauvegarde de notre environnement à travers mon métier.
Dans l’idéal, j’aimerais partir à l’étranger pour acquérir de l’expérience et devenir bilingue. En parallèle, j’aimerai faire quelques métiers en écologie afin de vraiment voir ce qu’il me plaît d’un point de vue professionnel et acquérir les connaissances pratiques en plus de celles vues en cours.