L'imagerie infrarouge, une aide à la protection des habitats côtiers

jeudi 22 juillet 2021 - 12:00

Ce travail de recherche, dirigé par Antoine Collin, propose pour la première fois de prédire, à l'aide de l'intelligence artificielle, la réflectance infrarouge à partir des valeurs communes RVB collectées avec un drone grand public sur une zone côtière complexe.

L'imagerie infrarouge, une aide à la protection des habitats côtiers avec un drone grand public. Cliché : DR

L'imagerie infrarouge (IR) fournit des informations complémentaires au visible (rouge-vert-bleu, RVB) sur la végétation, le sol, l'eau, les minéraux ou la température, et est devenue indispensable pour diverses disciplines environnementales, telles que la géologie, l'hydrologie, l'écologie, l'archéologie, la météorologie ou la géographie. L'intégration des capteurs IR constitue une base pour les satellites d'observation de la Terre mais pas encore pour les drones aériens.

Un ensemble de 15 000 données, réparties dans des ensembles de données de calibration, de validation et de test au sein de 15 habitats côtiers représentatifs, a été utilisé pour construire et comparer les modèles d'apprentissage automatique. Les réseaux de neurones ont surpassé les autres familles de modèle, et le meilleur modèle neuronal a permis de révéler la réflectance IR, dépourvue des artefacts originaux d'acquisition.

Ces découvertes innovantes sont utiles aux scientifiques et aux gestionnaires chargés de la protection des habitats côtiers.

A. Collin1,2, D. James1, A. Mury1, M. Letard1, and B. Guillot1:PREDICTING THE INFRARED UAV IMAGERY OVER THE COAST, Int. Arch. Photogramm. Remote Sens. Spatial Inf. Sci., XLIII-B1-2021, 149–156, https://doi.org/10.5194/isprs-archives-XLIII-B1-2021-149-2021, 2021.
1EPHE-PSL, CNRS LETG, 35800 Dinard, France
2LabEx CORAIL, BP1013, Papetoai, Polynésie française

**
*

Antoine Collin, maître de conférences HDR à l'EPHE-PSL, est directeur du Centre de Géoécologie littorale (CGEL). Les recherches menées actuellement au CGEL se concentrent sur les structures spatiales littorales et les processus socio-écologiques. Oscillant entre trois disciplines que sont l'océanologie, la géographie et l'écologie, les programmes et études en cours abordent notamment la gestion des risques (aléas submersion/érosion, exposition, vulnérabilité) et la connectivité entre les habitats.