ILARA : Cycle de conférences sur les judéo-langues

mardi 04 mai 2021 - 18:00

L'Institut des langues rares (ILARA) organise un cycle de conférences sur les judéo-langues. Une judéo-langue est une langue (ou un dialecte) intracommunautaire associée à une population juive spécifique et limitée à l’origine à la région de sa répartition.

ILARA

En général, une judéo-langue est apparentée à une langue non-juive parlée dans la même région, souvent en se distinguant de cette dernière par des phénomènes grammaticaux particuliers et/ou par la présence de lexique d’origine hébraïque ou araméenne.

Coordination : Judith Olszowy-Schlanger (EPHE-PSL / Oxford)

Ce cycle de quinze conférences par des spécialistes de renommée internationale présente une partie de ces « judéo-langues » et la richesse de leur histoire et de leur tradition littéraire.

Programme

Toutes les conférences du cycle se tiendront en distanciel de 18h à 19h. La participation est libre et gratuite (veuillez vous référer à la page 3 de la brochure téléchargeable pour le lien de connexion sur le site de l'ILARA). Pour plus d’informations contactez ilara@ephe.psl.eu

10 février

  • Sylvie Anne Goldberg (EHESS), Définir les « judéo-langues » – entre linguistique et histoire
    • Sylvie Anne Goldberg is Professor and Head of Jewish Studies at the EHESS, Paris. She has recently published: Clepsydra. On the plurality of Time in Judaism (trans. by  Benjamin Ivry, Stanford University Press, 2016); Flavius JosèpheContre Apion, “Introduction (L’Amère ironie de l’histoire, pp. vi-xcii) and notes” to the new Greek–French bilingual edition (Paris, Les Belles-Lettres, 2018). She is editor of Comment s’écrit l’histoire juive (Paris, Albin-Michel, 2019). Forthcoming:  Yosef Hayim Yerushalmi, Transmitting Jewish History In Conversation with Sylvie Anne Goldberg (transl. by Benjamin Ivry, Brandeis University Press, 2021).

16 février

  • Lily Kahn (University College London), Hebrew: a Jewish Language
    • Lily Kahn is Professor of Hebrew and Jewish Languages at UCL. Her main research areas are Hebrew in Eastern Europe, Yiddish and other Jewish languages. Recent publications include The First Hebrew Shakespeare Translations: A Bilingual Edition and Commentary (UCL Press, 2017), and Jewish Languages from A to Z (with Aaron Rubin; Routledge, 2020). She is co-editor of the UCL Press series Grammars of World and Minority Languages and Textbooks of World and Minority Languages.

2 mars

  • Ofir Haim (Princeton), The Judaeo-Persian Language and Literature over the Course of the Centuries
    • Ofir Haim is a Fulbright postdoctoral fellow at the Department of Near Eastern Studies, Princeton University. His research interests centre on the social and intellectual history of pre-Mongol Iran, particularly its Jewish minority. Ofir’s recent publications include: “Acknowledgment deeds (iqrārs) in Early New Persian from the Area of Bāmiyān (395-430 AH/1005-1039 CE)”, Journal of the Royal Asiatic Society 29/3 (2019) and “The Early Judeo-Persian Manuscripts in the British Library and in the National Library of Russia: A Unified Textual Corpus?”, Intellectual History of the Islamicate World 9/1-2 (2020).

3 mars

  • Gilles Authier (EPHE), Le tat et les langues juives du Caucase
    • Gilles Authier, de formation classique (ENS Ulm 1987) et orientaliste,  est directeur d’études à l’EPHE depuis 2013, où il enseigne les langues du Caucase de l’Est. Il est l’auteur d’une grammaire du kryz (Peeters, 2009) et d’une grammaire du judéo-tat (Reichert, 2012). Ses recherches portent actuellement sur la comparaison des langues caucasiques de l’Est et sur la description du budugh et du rutul.

9 mars

  • Ronny Vollandt (LMU, Munich), Classical Judaeo-Arabic
    • Ronny Vollandt is Professor of Judaic Studies at the Ludwig-Maximilians-Universität München and currently the chairperson of the German Association of Jewish Studies. His teaching focusses on rabbinic Judaism and on the intellectual history of Jews in the Islamicate world. He researches Arabic versions of the Bible, Judaeo-Arabic literature, and Jewish cultural heritage, and above all manuscripts, in the Near East. His publications include Arabic Versions of the Pentateuch. A comparative study of Jewish, Christian, and Muslim Sources (Leiden, Brill, 2015).

16 mars

  • Ilil Baum (Hebrew University of Jerusalem), Languages of the Sephardim
    • Ilil Baum is a Postdoctoral Fellow at the Buber Society of Fellows, the Hebrew University of Jerusalem (2019–2023). Her research focusses on the interplay of language and identity among the Jews of Spain on the eve of their expulsion and on the emergence of Sephardic identity after 1492. She is particularly interested in the reading habits among the Jewish elite and their role as mediators in multilingual and multicultural societies throughout the Mediterranean. Her recent publications include “Jewish Lullism around the Expulsion: Spanish-Catalan Fragment in Hebrew Characters from Ramon Llull’s Introductorium Magnae Artis Generalis.” Jewish Quarterly Review 110.3 (2020), 553–573 and “Jofre (Jaufre): The Circulation of Arthurian Romances Among Late Medieval Catalan Jews.” Journal of Medieval Iberian Studies (2019): 1–27.

23 mars

  • Jean Baumgarten (CNRS), Le yiddish ancien : langue et littérature
    • Jean Baumgarten, directeur de recherche émérite (Centre de recherches historiques (CRH), CNRS, EHESS, Paris), est spécialiste de la littérature yiddish ancienne, de l’histoire du livre juif et du hassidisme. Son dernier ouvrage paru est Le Baal Shem Tov, mystique, magicien et guérisseur (Paris, Albin Michel, 2020).

24 mars

  • Arnaud Bikard (INaLCO), Les modernismes yiddish
    • Arnaud Bikard est docteur en littérature comparée de l’université Paris IV Sorbonne et maître de conférences en langue et culture yiddish à l’Inalco où il co-dirige le département d’études hébraïques et juives. Ses publications incluent La Renaissance italienne dans les rues du Ghetto : l’œuvre poétique yiddish d’Élia Lévita (1469-1549) (Turnhout, Brepols, 2020).

25 mars

  • Yitskhok Niborski (INaLCO / Medem), Le yiddish moderne et sa littérature
    • Yitskhok Niborski a enseigné le yiddish à Buenos Aires, puis à Paris en tant que professeur à l’INALCO et à la Maison de la Culture Yiddish – Bibliothèque Medem. Ses champs d’intérêt sont la lexicographie yiddish et la grammaire de la langue ainsi que sa littérature moderne. Ses publications incluent le Dictionnaire yiddish-français (avec Bernard Vaisbrot et le concours de Simon Neuberg, Bibliothèque Medem, Paris, 2002), et le Dictionnaire des mots d’origine hébraïque et araméenne en usage dans le yiddish (avec le concours de Simon Neuberg, Eliezer Niborski et Natalia Krynicka, 3ème éd., Bibliothèque Medem, Paris, 2012).

13 avril

  • Nicholas de Lange (Cambridge), Le judéo-grec : une langue fantôme ?
    • Nicholas de Lange est Professeur émérite d’études hébraïques et juives, Université de Cambridge. Ses champs de recherche sont le judaïsme hellénistique et byzantin. Ses publications incluent l’Atlas du Monde Juif (Paris, Editions du Fanal, 1987 ; Nathan, 1989), « Sem et Japhet: Les Juifs et la langue grecque », Pardès 12 (1990), 90–107 et « Qui a tué les Juifs de Byzance? », dans Politique et Religion dans le Judaïsme antique et médiéval (éd. D. Tollet, Paris, 1989, p. 327–333).

14 avril

  • Stephen Dörr (Heidelberg), L’ancien français – la langue maternelle des juifs dans la France médiévale
    • Stephen Dörr est professeur de philologie romane à l’Université de Heidelberg. Il est éditeur du Dictionnaire étymologique de l’ancien français (DEAF) (1989-2020) et membre de l’équipe du Lessico etimologico italiano (LEI). Ses champs de recherche sont la philologie romane et italienne, la lexicographie, l’histoire des sciences. Ses publications incluent des articles du DEAF (www.deaf-page.de) ; Der älteste Astronomietraktat in französischer Sprache: L’introductoire d’astronomie. Edition und lexikalische Analyse, (avec Sabine Tittel, Frankwalt Möhren et Thomas Städtler, Tübingen, 1998) ; Guillaume de Digulleville. Le Pelerinage de Vie humaine – Die Pilgerreise ins Himmlische Jerusalem, (Wissenschaftliche Buchgesellschaft) Darmstadt, 2013) ; “Judeo-French”, dans Handbook of Jewish Languages (avec Marc Kiwitt, éd. Lily Kahn et Aaron D. Rubin, Leiden – Boston, Brill, 2017).

4 mai

  • Geoffrey Herman (EPHE), L’araméen talmudique
    • Geoffrey Herman est directeur d’études à l’Ecole pratique des hautes études (EPHE-PSL), où il occupe la chaire « Judaïsmes antiques et littérature rabbinique classique ». Ses recherches portent sur l’histoire des Juifs de Babylonie à l’époque talmudique, qu’il cherche à comprendre à la lumière de la culture persane. Parmi ses publications, “A Prince without a Kingdom” The Exilarch in the Sasanian Era (Mohr Siebeck, Texts and Studies in Ancient Judaism 150, Tübingen, 2012) ; “Priests without a Temple: On Priests and Rabbis of Sasanian Babylonia”, Journal of Ancient Judaism 11 (2020); et « 499 La rédaction du Talmud de Babylone », Histoire des Juifs. Un voyage en 80 dates, de l’Antiquité à nos jours (éd. Pierre Savy, Paris, PUF, 2020). 

5 mai

  • Geoffrey Khan (Cambridge), Neo-Aramaic
    • Geoffrey Khan (PhD, School of Oriental and African Studies, London, 1984) is Regius Professor of Hebrew at the University of Cambridge. His research publications focus on three main fields: Biblical Hebrew language (especially medieval traditions), Neo-Aramaic dialectology, and medieval Arabic documents. He is the general editor of The Encyclopedia of Hebrew Language and Linguistics and is the senior editor of Journal of Semitic Studies. His most recent book is The Tiberian Pronunciation Tradition of Biblical Hebrew, 2 vols, Cambridge Semitic Languages and Cultures 1 (University of Cambridge & Open Book Publishers, 2020).

11 mai

  • Henryk Jankowski (Adam Mickiewicz University), The Karaim
    • Henryk Jankowski is Professor of Turkish Studies in the Institute of Oriental Studies, Adam Mickiewicz University, Poznań. His research interests include Turkish, Kazakh, Karaim and other Turkic languages of the Crimea and Central Asia. He is the author of A Historical-Etymological Dictionary of Pre-Russian Habitation Names of the Crimea (Brill, 2006), the co-author of A Crimean Karaim-English Dictionary (Poznań, 2015) and The Crimean Karaim Bible (2 vols, Harrassowitz Verlag, 2019), as well as the author of numerous articles on these languages.

12 mai

  • Laurent Mignon (University of Oxford / INaLCO), Le judéo-turc existe-il ?
    • Laurent Mignon est professeur agrégé de turc à l’Université d’Oxford et membre du Middle East Centre du Saint Antony’s College. Ses recherches portent sur les littératures mineures de la Turquie ottomane et républicaine ainsi que sur l’engouement littéraire pour les religions non-abrahamiques durant l’époque chevauchant l’empire ottoman et la république turque. Il est l’auteur, entre autres, de Hüzünlü Özgürlük : Yahudi Edebiyatı ve Düşüncesi Üzerine Yazılar [Triste liberté : Ecrits sur la littérature et la pensée juives] (Istanbul, Gözlem, 2014) et de Uncoupling Language and Religion: An Exploration into the Margins of Turkish Literature (Boston, Academic Studies Press, 2021).