Enclore le monde à l’échelle de la lettre : sur quelques épîtres composées sous le règne de Charlemagne

mercredi 03 juin 2020 - 10:00

« Séminaire d’histoire médiévale » organisé par l’École Pratique des Hautes Études - PSL (EPHE - PSL) et l’Institut historique allemand (IHA).

La prochaine séance du séminaire d’histoire médiévale organisé par l’École pratique des hautes études - PSL (EPHE - PSL) et l’Institut historique allemand (IHA) aura lieu par visioconférence le mercredi 3 juin 2020, de 10h à 12h.

 

Vienne (Autriche), Österreichische Nationalbibliothek, Codex Vindobonensis Palatinus 795, fol. 1v. Luce Carteron (Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle) y présentera l’exposé primitivement prévu en avril dernier, intitulé :

« Enclore le monde à l’échelle de la lettre : sur quelques épîtres composées sous le règne de Charlemagne ».

La discussion qui suivra sera modérée à distance par Michel Sot (Sorbonne Université).

L’organisation technique de cette séance virtuelle est prise en charge par l’IHA. Les personnes intéressées voudront bien se faire connaître directement auprès de Rolf Grosse (RGrosse@dhi-paris.fr), avec copie du message à Laurent Morelle (laurent.morelle@ephe.psl.eu).

L'École Pratique des Hautes Études - PSL (EPHE - PSL) et l'Institut historique allemand de Paris (IHA) ont souhaité resserrer leur coopération scientifique et pédagogique dans le domaine des études médiévales, champ de recherche où leur collaboration est ancienne et continue. À cet effet, les deux institutions organisent en commun depuis 2015 des séminaires d’encadrement doctoral, sous la responsabilité pédagogique de Laurent Morelle, pour l’EPHE - PSL, et Rolf Große, pour l’IHA. Trois ou quatre fois par an, des médiévistes doctorants ou jeunes docteurs, au premier chef ceux suivis par les enseignants-chercheurs de l'EPHE - PSL ou en résidence à l'IHA, viennent présenter des dossiers issus de leurs travaux devant quelques chercheurs et doctorants. Les discussions qui suivent sont animées par un spécialiste du domaine concerné.

Légende : Vienne (Autriche), Österreichische Nationalbibliothek, Codex Vindobonensis Palatinus 795, fol. 1v.